SPORTS

Prise en charge des jeunes : Nécessité d’adopter une stratégie aux « dimensions globales »

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Barnaoui, a mis l’accent à Aïn-Temouchent sur la nécessité d’adopter une stratégie aux « dimensions globales » dans la prise en charge des préoccupations des jeunes.
Le ministre a déclaré, à l’ouverture d’une rencontre nationale sur « les programmes des activités destinées aux jeunes », organisée dans la commune de Terga, « nous devons, aujourd’hui plus que jamais, élaborer et définir des programmes et des visions en adoptant un plan de travail et une stratégie aux dimensions globales et mettre en avant les mécanismes de prise en charge de toutes les préoccupations des jeunes ».
« L’enjeu réel, aujourd’hui, réside dans la richesse de la jeunesse dont nous devons être fiers pour relever les défis imposés par le monde qui se caractérise par la vitesse du mouvement et du changement », a-t-il souligné.
Raouf salim Bernaoui a indiqué que cette rencontre est « un prolongement des recommandations issues de la rencontre des cadres du secteur de la jeunesse et des sports, organisée les 26 et 27 octobre dernier à Alger, et qui représente une occasion propice pour établir le dialogue et la discussion, focalisant sur des principes centraux basés sur la promotion d’une nouvelle approche garantissant l’implication totale des jeunes à l’édification du pays et leur adhésion en force à la gestion de la chose publique et la participation au développement national dans tous les domaines ».
Le ministre a, en outre, appelé à « mettre en place toutes les conditions pour booster l’énergie des jeunes, leur permettre de s’épanouir et libérer leurs initiatives qui garantissent leur développement », tout en soulignant qu’il faut « être à leur écoute pour les préserver des maux sociaux et leur ouvrir des espaces de communication et veiller à l’amélioration des prestations des services et des institutions ».
Cette rencontre, a-t-il ajouté à ce propos, est à même « d’oeuvrer à mettre en place un plan de travail pour le secteur de la jeunesse et des sports qui soit en harmonie avec les recommandations de l’UNICEF 2019/2020 ».
De son côté, la représentante de l’UNICEF, Djamila Dahbi, présente à cette rencontre, a déclaré à l’APS qu’il existe « un programme de partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse, dans le cadre des compétences vitales concernant tous les programmes des colonies de vacances et le rôle des jeunes. Nous œuvrons à les promouvoir et à les accompagner de manière périodique ».
Cette rencontre de deux jours, qui prévoit la participation de cadres centraux du ministère, regroupe plus de 250 cadres du secteur de la jeunesse et des sports des 48 wilayas du pays, qui débattront, dans deux ateliers, de sujets inhérents essentiellement aux activités en temps libre et à la modernisation des programmes des jeunes.
D’un autre côté, le ministre a souligné, durant une visite d’inspection des infrastructures de son secteur dans la wilaya, que « la formation est le secret de la réussite. En tant que pouvoirs publics, ce qui nous intéresse c’est de prendre soin de la jeunesse algérienne, notamment par les fédérations et les sélections nationales et leur permettre d’avoir une élite capable d’obtenir des résultats et hisser très haut le drapeau national lors des rendez-vous internationaux ».

Le ministre a inspecté la piscine semi-olympique d’Aïn Temouchent et le chantier du complexe sportif de proximité « Rennane Mohamed » à Terga, où il a exprimé sa satisfaction quant aux infrastructures sportives que recèle la wilaya. In situ, M. Bernaoui a instruit les responsables à veiller à leur bonne exploitation et à les ouvrir aux clubs et aux jeunes talents.
Dans la commune de Hammam Bouhadjar, le ministre a inauguré la maison de jeunes « chahid Akli Bouhadjar » d’une capacité d’accueil de 60 lits.
Dans une déclaration à la presse en marge de cette visite, Raouf Salim Bernaoui a fait part de sa satisfaction quant à la reprise des travaux au niveau du stade de Tizi Ouzou, dont le taux d’avancement a atteint 85% et du nouveau stade d’Oran, dont la réalisation est à sa phase finale, notamment le revêtement du terrain. Le taux d’avancement des travaux du stade de Baraki a, de son côté, atteint les 80%, ainsi que le stade de Douera qui connait une bonne cadence.
Le ministre a précisé, dans ce cadre, « nous espérons réceptionner le stade d’Oran et de Douéra au courant du premier trimestre 2020, ensuite le stade de Tizi Ouzou à la mi-juin 2020 et le stade de Barraki fin décembre 2020 ou début 2021 ».

Leave a Reply

Theme by Anders Norén