ORAN

L’Algérie mise sur les jeunes porteurs d’idées et de projets pour développer le pays

L’Algérie mise sur les jeunes porteurs de projets et d’idées pour assurer le développement du pays et contribuer à sa prospérité, a indiqué le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale Tidjani Hassan Haddam.
Lors d’une visite au salon des micro-entreprises des jeunes bénéficiaires du dispositif de soutien à l’emploi des jeunes dont l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), l’Agence nationale du micro-crédit (ANGEM) et la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), le ministre a affirmé que « l’Algérie mise fortement sur les jeunes porteurs d’idées et de projets innovants pour booster son développement économique », déclarant que « nos jeunes sont capables de réaliser ce challenge et créer une valeur ajoutée ».
Tidjani Hassan Haddam a exhorté les cadres des structures relevant de son département, à différents niveaux, « à sortir sur le terrain pour rencontrer les porteurs de projets et s’enquérir de leurs véritables préoccupations en vue de les accompagner », rappelant l’importance de créer davantage de micro-entreprises qui constituent un outil de réalisation pour assurer un développement, créer de la richesse et des postes d’emploi.
Lors d’une rencontre avec les personnes aux besoins spécifiques, le ministre a rappelé les décisions prises par le Gouvernement visant l’encouragement de leur insertion professionnelle, tout en insistant sur la nécessité d’apporter le soutien et l’accompagnement nécessaires aux porteurs de projets.
Le ministre a soutenu, dans ce sillage, que « les jeunes qui constituent la colonne vertébrale du pays doivent participer largement à l’œuvre d’’édification d’une nouvelle Algérie », ajoutant que ces derniers « sont appelés également à contribuer au renforcement de la stabilité du pays, car l’Algérie est à la veille d’un important rendez-vous électoral qui nécessite, pour sa réussite, la collaboration de tous ».
Par ailleurs, Tidjani Hassan Haddam a donné le coup d’envoi officiel de la session de formation des chargés de communication au niveau de la Caisse nationale de retraite (CNR) sur la communication institutionnelle digitale, marquée par la présence de 11 participants des wilayas dans l’Ouest du pays.
Le ministre a insisté, lors de cette session de formation, sur l’impérative maîtrise des techniques de communication numérique pour « harmoniser les approches et les méthodologies en la matière et de les mettre en application », rappelant la diffusion sur les réseaux sociaux de 51 pages du site de la CNR.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén