ORAN

El Hamri : Les oubliés du relogement s’impatientent

M.A.J

Ils étaient près d’une centaine de personnes, dont plus d’une moitié constituée de femmes, à s’être rassemblées mardi au niveau de la trémie faisant face au lycée Lotfi, sur le prolongement de la rue Larbi Ben M’Hidi. Ceux sont des habitants de l’antique quartier El Hamri, détenteurs d’attestations de pré-affectation depuis 2016, qui attendent d’être relogés. Le but de ce rassemblement étant d’être visibles, selon nos interlocuteurs qui soutiennent que les rassemblements effectués au niveau de leur quartier n’ont pas eu l’effet escompté d’où leur présence et le choix de ce lieu du centre-ville et, de surcroît, proche du siège de la wilaya. Selon nos interlocuteurs, elles seraient plus de 165 familles qui attendent désespérément de bénéficier des opérations de relogement, et ce, depuis l’attribution des attestations de pré-affectation. Ces habitants d’El Hamri espéraient, selon leurs dires, être relogés durant la dernière opération organisée à l’occasion du 1er Novembre, sauf que les promesses données par les autorités locales ont été vaines. Toujours selon nos interlocuteurs, les sites d’habitations sont déjà désignés et les nouveaux logements seraient déjà alimentés en gaz, électricité et eau, c’est-à-dire que les nouveaux appartements sont fin prêts, mais tardent à être distribués pour on ne sait quelle raison. Le rassemblement de ces familles a été motivé, selon leurs dires, par l’annonce faite la semaine écoulée, faisant état d’une vaste opération de relogement. Cette annonce mentionnant principalement les familles occupant le site précaire de Haï Sanaouber (ex-Les Planteurs) qui serait programmées à partir du mois de mars prochain. Se sentant oubliés, les habitants d’El Hamri ont tenu à marquer leur présence en organisant à leur tour un rassemblement afin d’être entendus. Pour rappel, le wali d’Oran avait assuré que le relogement qui était initialement prévu pour la fin de l’année en cours aura lieu finalement à partir du début de l’année prochaine. En perspective de cette opération, d’intenses préparatifs sont menés par les services de la wilaya pour être fin prêts. Dans ce cadre, une commission technique composée de plusieurs membres a été mise en place afin que cette opération de relogement se déroule dans de meilleures conditions. Lors de sa visite à Oran, le ministre de l’Habitat avait insisté sur le relogement des familles de ces quartiers et l’achèvement du programme qui leur est consacré. Il est utile de rappeler aussi que ce qui a été réalisé ces dernières années a dépassé tous les objectifs. Plus de 30.000 logements publics locatifs (LPL) ont été distribués, alors que durant toute une décennie, de 2003-2013, seuls 14.130 logements avaient été attribués. D’un autre côté, les services de la wilaya ont lancé depuis 2014 des actions de relogement pour 21.000 familles résidant dans des habitations précaires.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén