SOCIÉTÉ

Les centres d’accueil étant insuffisants : Les autorités locales interpellées pour la prise en charge des SDF

La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a interpellé, à Alger, les autorités locales (wilaya et APC), à travers le territoire national, afin de multiplier les structures d’accueil au profit des sans domicile fixe (SDF), notamment durant l’hiver.
«Les structures d’accueil des catégories défavorisées sont suffisantes à l’échelle nationale, à l’exception de celles réservées aux SDF. Ce pourquoi, il est important que les wilayas et les APC redoublent d’effort, en particulier durant la saison hivernale, pour mettre à l’abri cette population démunie», a déclaré la ministre à la presse, en marge de la célébration de la fête du Maoulid Ennabaoui (QSSSL), abritée par ‘Dar El Ihsane’ (Maison de la charité) de Zghara, (commune de Bologhine), à laquelle ont pris part, outre des responsables locaux, les pensionnaires d’autres structures d’hébergement des personnes en détresse sociale au niveau de la capitale.
Mme Eddalia a déploré, à ce propos, le nombre «insuffisant» des Samu sociaux, rappelant qu’à Alger les SDF sont «orientés vers des ailes des établissements dépendant de son département afin de leur permettre d’être au chaud durant cette rigoureuse saison », notant qu’au niveau du reste du pays, le «problème se pose toujours».
Aussi, a-t-elle relevé la nécessité, pour les autorités concernées, d’«accompagner» les bienfaiteurs qui font des dons d’argent au profit des catégories vulnérables de la société, en facilitant la mise en place d’établissements abritant ces derniers de la rudesse de l’hiver et des divers dangers de la rue, soulignant la nécessité de «la conjugaison de tous les efforts pour y parvenir».
Assurant que le budget destiné aux structures relevant de son secteur «n’a pas été revu à la baisse», la ministre a précisé que les autorités locales ainsi que les Direction de l’action sociale (DAS) des différentes wilayas apportent «régulièrement» leur soutien financier. Ceci, aux côtés également des bienfaiteurs qui se manifestent plus particulièrement durant les occasions religieuses, comme celle du Maoulid Ennabaoui, a-t-elle ajouté.
Abordant la célébration de cette fête en Algérie, elle a indiqué que ce rituel «revêt une importance particulière» pour l’ensemble des Algériens, y compris pour les catégories défavorisées de la société, en raison, a-t-elle expliqué, «des valeurs d’entraide et de fraternité» qu’elle véhicule.
Interrogée au sujet de la récente décision du Gouvernement consistant à régulariser les contractuels du pré-emploi, elle a fait savoir qu’un groupe de travail vient d’être installé au niveau de son département pour étudier la situation.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén