REGION

Tissemsilt : La célébration du Maoulid Ennabaoui, une occasion pour faire montre de solidarité et d’entraide

La célébration du Maoulid Ennabaoui dans la wilaya de Tissemsilt est une occasion appropriée pour faire montre de solidarité et d’entraide, caractérisées par toutes les populations locales.
La spécificité de la célébration de la naissance du prophète Mohamed (QSSSL) à Tissemsilt et ses agglomérations, à l’instar des villages « Meida » et « Aïn El-Kerma », réside dans les actions de solidarité et d’entraide comme la distribution de repas aux pauvres et aux sans-abri, ainsi que des plats de couscous aux malades nécessiteux de l’établissement hospitalier du chef-lieu de wilaya.
Mohamed, habitant de la ville de Tissemsilt, rappelle que « la veille de la célébration du Maoulid Ennabaoui dans la région constitue une occasion pour organiser des cérémonies dans un climat de solidarité. Les familles se font un devoir, en cette occasion religieuse, d’offrir des repas aux nécessiteux de la ville et des environs ».
Pour sa part, M. Benchohra a souligné que « de nombreux quartiers de la ville de Tissemsilt se transforment, à cette occasion, en lieux où sont préparés les repas à servir aux pauvres, aux nécessiteux et aux personnes sans abri. Ces scènes témoignent de la générosité des enfants de la ville », a-t-il estimé.
La célébration du Maoulid Ennabaoui est également l’occasion pour les grandes familles, les notables et les chouyoukh de la ville, de réconcilier les uns avec les autres et régler les litiges entres époux, entre proches ou entre voisins, ce qui témoigne de l’esprit de solidarité entre les gens de la région.

Des traditions séculaires

Les familles de Tissemsilt s’attellent à bien se préparer à accueillir cette fête religieuse, et ce, par l’achat d’encens chez les herboristes que les femmes allument dans les différents coins de la maison familiale lors de la veillée du Maoulid Ennabaoui, ainsi que l’achat de cadeaux aux enfants.
D’autre part, la célébration du Maoulid, notamment dans les zones rurales, se caractérise par l’organisation d’activités religieuses très particulières, notamment la mise en place de « halqate », constituées, dans leur majorité, d’apprenants du Saint Coran qui déclament également des « madih ».
Dans les mosquées, les fidèles célèbrent le Maoulid par la récitation du Coran et de « madih » glorifiant le prophète (QSSSL) dans des « halqate de dikr », durant lesquelles ils relatent la vie du prophète et ses qualités dont l’imam tente d’en imprégner à l’assistance.
Des concours religieux sont également organisés et leurs lauréats, ainsi que les apprenants du Saint Coran, sont récompensés, à l’initiative de la direction de wilaya des Affaires religieuses et des Wakfs.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén