REGION

Bechar : Festivités populaires pour la célébration du Maoulid Ennaboui à Béni-Abbes

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a présidé, ce vendredi à Béni-Abbes (240 km au sud de Bechar), les festivités populaires religieuses et culturelles de célébration du Maoulid Ennabaoui, en présence de milliers de fidèles venus de différentes wilayas du pays et de touristes.
Le ministre, qui était accompagné d’une forte délégation de gestionnaires et cadres du secteur et d’une délégation de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT), a donné le coup d’envoi des activités de célébration de cette fête religieuse à la place du 1er Novembre, appelée localement Masria.
La célébration du Maoulid Ennabaoui à Béni-Abbes est une des grandes fêtes religieuses et culturelles, célébrée de façon unique en son genre, tant en Algérie qu’à travers les pays du Maghreb. Chaque année, et depuis des siècles, des milliers de personnes prennent part à cette célébration devenue l’une des fêtes religieuses les plus attendues par les populations de la Saoura et des autres régions du pays.
La célébration à Béni-Abbès, dans la pure tradition, du Maoulid Ennabaoui, est marquée par des rituels spécifiques, dont le badigeonnage à la chaux des mausolées et autres lieux de culte, en hommage aux Saints patrons de cette région du Sud-ouest, à l’instar du fondateur de la ville Sidi Othmane Gherib.
Ceci, en plus de cérémonies spécifiquement religieuses telles que les séances quotidiennes (durant 7 jours) de récitation du Saint Coran et de dikr (évocation), dans les mosquées et écoles coraniques, qui sont à l’origine du vif succès de cette fête auprès des populations, expliquent des chercheurs locaux en patrimoine.
A cette occasion aussi, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a remis des diplômes et des prix aux lauréats de différents concours initiés auparavant par plusieurs associations locales.
Il s’agit des concours des trois meilleurs récitants du Saint Coran, comme cela est la tradition chaque année à l’occasion du Maoulid Ennabaoui dans la région, et lors d’une cérémonie organisée à la mosquée « Abdelkader Hajouri », au chef-lieu de la wilaya déléguée de Béni-Abbes, ainsi que des trois meilleurs artisans et poètes de la région dont les textes de poésie sont dédiés au prophète Mohamed (QSSL).
M. Benmessaoud a procédé, par la suite, à la réouverture officielle de l’hôtel « Rym », d’une capacité de 135 lits (y compris ceux de ses 7 bungalows), qui relève de la chaine hôtelière « El-Aurassi », après sa rénovation totale au titre du développement et de la promotion des unités hôtelières de cette même chaîne hôtelière publique.
Un investissement de plus d’un milliard de DA a été consacré à la réalisation de l’ensemble des travaux de rénovation et d’extension des capacités d’accueil de cet hôtel, réalisé au début des années soixante-dix, dans le but de faire de cette structure un pôle important pour le tourisme et promouvoir la destination Saoura, a indiqué Lamri Abdelkader, Président directeur-général de la chaîne hôtelière publique ‘El-Aurassi’ .

Leave a Reply

Theme by Anders Norén