MONDE ARABE

Syrie : Rapatriement en urgence des enfants étrangers

Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué lundi que la dernière escalade de la violence dans le nord-est de la Syrie rend « encore plus urgent » le rapatriement des enfants étrangers bloqués dans la région.
« Les gouvernements nationaux ont maintenant la responsabilité et la possibilité de faire ce qui s’impose et de ramener ces enfants et leurs parents chez eux, où ils pourront recevoir des soins adéquats et être à l’abri de la violence et des abus », a déclaré l’UNICEF, soulignant que la préservation de l’unité familiale et le principe de non-refoulement sont essentiels pour protéger les enfants.
La Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore, a invité les gouvernements à « veiller au rapatriement sûr, digne et volontaire des enfants étrangers vers leur pays d’origine », conformément à l’intérêt supérieur de l’enfant.
Selon les estimations de l’agence onusienne, près de 28.000 enfants originaires d’une soixantaine de pays, dont près de 20.000 Irakiens, sont toujours piégés dans le nord-est de la Syrie, principalement dans des camps de déplacés internes. Plus de 80% de ces enfants ont moins de 12 ans et la moitié a moins de 5 ans.
Au moins 250 garçons, dont certains n’ont que neuf ans, sont détenus, bien que le nombre réel soit probablement beaucoup plus élevé. Pour l’UNICEF, ces enfants ont un besoin urgent de soins et de protection adéquats.
A ce stade, l’UNICEF fait état, dans un communiqué, du rapatriement de plus de 650 enfants originaires d’au moins 17 pays. Beaucoup d’entre eux vivent maintenant avec des membres de leur famille, y compris, dans certains cas, leur mère qui est rentrée avec eux. Les enfants sont en sécurité, vont à l’école et se remettent de leurs expériences de guerre.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén