ORAN

Migration clandestine : 73 subsahariens, dont 13 rapatriés vers leurs pays d’origine

Une nouvelle opération de ramassage des migrants clandestins a eu lieu avant-hier, dans la wilaya d’Oran.
Pas moins de 73 personnes, dont 59 femmes et 13 enfant, ont été ramassés a-t-on appris, ce lundi, d’une source bien informée à la protection civile. Ces subsahariens sont reconduits aux frontières afin qu’ils soient rapatriés vers leurs pays d’origine. Cette opération de ramassage des migrants clandestins, effectuée durant ce début de semaine, est le fruit d’un travail de coordination entre les services de la wilaya, la protection civile, la dureté nationale, la gendarmerie nationale, le croissant rouge algérien, la direction de l’action sociale, la direction de la santé et les services de la commune. Ces migrants ont été ramassés à travers différents quartiers de la ville d’Oran notamment au centre-ville et dans la localité d’El Hassi, a-t-on indiqué de même source. Notons qu’au total plus d’une dizaine d’opérations de rapatriement des subsahariens ont été effectuées dans la wilaya d’Oran durant l’an passé. Près de 700 migrants clandestins ont été reconduits aux frontières. Les femmes et les enfants représentent une grande partie de ces groupes de migrants qui vivent de mendicité. Ils sillonnent quotidiennement les grandes artères des quartiers de la wilaya d’Oran. Ils se concentraient avant notamment au centre-ville mais ces derniers temps on peut les apercevoir partout. Ces migrants sont d’abord placés au centre d’accueil de Bir El Djir pour être ensuite reconduits aux frontières et enfin rapatrier dans leurs pays d’origine. Ces opérations ont permis le ramassage et le rapatriement de près de 8 000 personnes dont un grand nombre de femmes et d’enfants ces trois dernières années. Il faut rappeler également dans ce contexte que l’Algérie procède au rapatriement des migrants clandestins en application des accords conclus entre les autorités de leurs pays et l’Algérie. Ces migrants sont accueillis dans des centres de transit avant d’être reconduits dans leurs pays. Ces migrants bénéficient de toute l’assistance requise pour leur prise en charge qu’il s’agisse des contrôles sanitaires et la procuration des repas et autres nécessités. Plusieurs secteurs d’intervention qu’ils soient sécuritaires ou sanitaires ainsi que les autorités locales respectives sont mobilisées pour la réussite des opérations de rapatriement.

B S

Leave a Reply

Theme by Anders Norén