ORAN

Plus de 9600 comprimés hallucinogènes saisis : La consommation de psychotropes, ce danger qui détruit notre société

Les services de police de la wilaya d’Oran sont à cheval dans leur lutte contre le trafic de psychotropes, ce phénomène qui connait une nette recrudescence ces deniers temps.
Il faut noter qu’il ne passe pas un jour sans que les services sécuritaires tous corps confondus ne saisissent d’importantes quantités de drogue dans la capitale de l’ouest. Plus de 9600 comprimés hallucinogènes ont été saisis en seulement deux enquêtes diligentées ces derniers jours par services de polices relevant de la sûreté de la wilaya d’Oran. Avant-hier au niveau de l’avenue Khiali Bensalem à haï El Mactaa (ex Carteaux), les services de police de la 10e sûreté urbaine ont saisi une quantité de 120 comprimés psychotropes et arrêté deux dealers âgés de 25 et 31, a indiqué ce dimanche une source bien informée au niveau de la sûreté de la wilaya. Vers la fin de la semaine écoulée, les services de la 17e sûreté urbaine avaient effectué un vrai coup de filet. Pas moins de 9488 comprimés hallucinogènes de différentes marques ont été saisis dans le domicile d’un individu âgé de 53, un récidiviste notoire. L’arrestation de ce trafiquant a été effectuée dans le cadre d’une enquête ouverte sur la base d’information indiquant que ce dernier s’adonnait au trafic de drogue en utilisant son propre domicile pour stocker les psychotropes. Munis d’un mandat de perquisition, les investigateurs ont effectué une opération de perquisition au niveau de l’appartement du trafiquant sis à la Melah Ali à haï Sidi El Bachir (ex Plateau). Une somme d’argent a été également saisie lors de cette opération. Il s’agit de 86 100 dinars qui seraient, selon les enquêteurs, les revenus de la vente illégale de drogue. Il faut noter que la consommation de drogue bat son plein ces dernières années dans notre société. En effet l’usage de drogue notamment les comprimés hallucinogènes ne se limite plus aux jeunes gens puisque des femmes jeunes et moins jeunes, des hommes d’âge mur et même des enfants se donnent à la consommation des psychotropes. Chose confirmée par les bilans des activités des services sécuritaires qui indiquent souvent l’âge des individus arrêtés soit pour consommation ou trafic de drogue. En plus des efforts déployés en matière de lutte contre les réseaux spécialisés dans le trafic de stupéfiants, les services de police de la sûreté de la wilaya d’Oran mise également sur le travail de sensibilisation. Des campagnes sont organisées tout au long de l’année au profit des différentes franges de la société et notamment des jeunes gens. Des manifestations sont organisées dans le cadre du travail de proximité au niveau des établissements scolaires et des parcs d’attraction et de loisirs afin de toucher le maximum de citoyens. La Sûreté de wilaya d’Oran notamment la cellule de communication de cette instance, la brigade de la lutte contre le trafic de stupéfiants, la brigade de protection des mineurs, des psychologues ainsi que des spécialistes du centre intermédiaire de soins toxicomanes et avec la participation de représentants de la société civile, organisent des sorties qui sont inscrites dans le cadre des campagnes de proximité, élaborées dans le but d’aider les citoyens et surtout les jeunes toxicomane à se confier et à reprendre confiance, et sensibiliser l’entourage quant aux dangers de la drogue.
B Samira

Leave a Reply

Theme by Anders Norén