ORAN

Haï Akid Lotfi : Un atelier clandestin de confection de l’ecstasy démantelé, 5 individus arrêtés

  • photo medjahed

Une bande de malfrats spécialisée dans le trafic de psychotropes a été démantelée après la découverte d’un atelier clandestin de confection de comprimés hallucinogènes à haï Akid Lotfi, a-t-on appris, ce mercredi, lors d’un point de presse organisée au niveau du siège de la sûreté de la wilaya.
«Dans le cadre de lutte contre la criminalité et le crime organisé, les services de police de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) relevant de la police judiciaire de la wilaya d’Oran, ont démantelé un atelier clandestin de fabrication de comprimés psychotropes à hai Akid Lotfi où ils sont arrêté cinq individus », a indiqué le chargé de la communication de la sûreté de la wilaya d’Oran lors dudit point de presse. La bande démantelée est composée de 5 individus, tous des récidivistes notoires âgés entre 25 et 35 ans. Notons que les éléments de la BRI ont ouvert une enquête concernant cette affaire suite à des informations faisant état que des individus avaient loué un appartement et qu’ils avaient des comportements suspects. Les investigations menées par lesdits services ont permis de savoir que les individus en question avaient transformé l’appartement en atelier de confection de drogue. L’opération de perquisition effectuée par les enquêteurs après avoir obtenu un mandat du procureur de la république près le tribunal d’Oran, s’est soldée par la saisie de pas moins de 167 comprimés hallucinogènes type ecstasy du matériel et différents produits dont des médicaments qui servaient la fabrication des psychotropes, selon la même source qui a fait état de la saisie également d’un montant de 2,4 millions de centimes, qui serait les revenus de la vente illégale de drogue, ainsi que 5 téléphones portables et deux véhicules, une Hyundai et une Renault Clio. Les membres de cette bande seront bientôt présentés devant la justice. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs et trafic de psychotropes. Il est utile de souligner dans ce volet qu’il ne s’agit pas là de la première bande spécialisée dans la contrefaçon des psychotropes à être démantelée à Oran. Rappelons dans ce contexte que le mois d’août dernier une bande de malfaiteurs spécialisée dans la contrefaçon de psychotropes type ecstasy a été démantelée par les services de police de la 17e sûreté urbaine à haï Yaghmoracen (ex Saint Pierre) au centre-ville d’Oran. Elle était composée de quatre individus âgés entre 19 et 33 ans. Ces derniers, comme ceux arrêtés par la BRI, commercialisent des comprimés psychotropes qu’ils fabriquaient eux-mêmes mettant ainsi en péril la vie des consommateurs de ces substances. Il faut noter dans ce contexte que les trafiquants de drogue notamment les psychotropes sont ainsi passés vers une étape plus dangereuse puisqu’ils n’hésitent plus à fabriquer par eux-mêmes les comprimés qu’ils vendent sans aucun scrupule aux jeunes gens en les exposant au danger de mort. Mélanger différentes substances à des médicaments hallucinogènes ou autres peut provoquer la mort instantanée des consommateurs qui sont généralement des jeunes gens souffrant de problèmes sociaux et qui n’hésitent pas à prendre n’importe quoi pour fuir la réalité. Ces trafiquants profitent de cette mal-vie des gens pour s’enrichir. Ils ne reculent en fait devant rien pour se faire de l’argent même s’ils exposent les vies d’innocents au danger.

B Samira

Leave a Reply