REGION

Sidi Bel-Abbès : 36 affaires d’actes de vandalisme contre le réseau de l’électricité, recensées

Les actes de vandalisme qui touchent le réseau public de distribution de l’électricité au niveau de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, sont devenues un vrai casse-tête pour la SDO Sonelgaz , cette dernière recense 36 affaires , et ce depuis le début de l’année en cours, qui ont causé la détérioration des équipements, et du réseau terrestre, ainsi qu’aux vols de fils de cuivre , a-t-on appris d’un cadre relevant des mêmes services.

En effet, les affaires de vandalismes continuent toujours, et avec une cadence qui interpelle l’inquitude, car en 2018, on recense 58 affaires liées à la détérioration du réseau d’alimentation en électricité à travers plusieurs communes de la région , y compris les vols de fils de cuivre, tandis que l’année 2019 a connu 72 affaires du même genre, et 36 affaires enregistrées avant même la fin de l’année 2020, selon les statistiques élaborées par les mêmes services, apprend-on. Plusieurs plaintes ont été déposées contre des inconnus au niveau des services de sécurité territorialement compétents, qui enquêtent , pour arriver aux auteurs, sachant que ce phénomène engendre des pertes considérables chaque année pour la société Sonelgaz, et ainsi des coupures récurrentes de l’énergie , notamment au niveau des localités et des communes éloignées.

Abderrahmane.G


Saisie de 4397 comprimés psychotropes et 61 flacons de liquide hallucinogène

Deux dealers arrêtés

Deux dealers ont été mis hors d’état de nuire, et une quantité de 4397 comprimés psychotropes, en sus de 61 flacons de liquide hallucinogène, ont été saisis par les éléments de la Sûreté de wilaya de Sidi Bel-Abbès,lors d’une opération sécuritaire ,récemment effectuée avec succès, par la Brigade de la police judiciaire, a-t-on appris des mêmes services.

En effet, suite à l’exploitation, et l’investigation au sujet d’informations recues, sur deux individus suspectés de transgresser la loi, ces derniers ont été mis sous une étroite surveillance par les policiers, avant de les épinglés à bord d’un taxi , qui a été intercepté au niveau d’un quartier au chef-lieu, qu’ils avaient emprunté, en vue d’écouler les stupéfiants. Leur fouille sur place a fait état d’une partie des stupéfiants saisis, la perquisition des domiciles des deux dealers, a permis de saisir la globalité de la quantité indiquée auparavant, en sus de 25 millions, recette du commerce prohibé. Des procédures judiciaires ont été prises à l’encontre des malfrats, qui ont été écroués, sur ordre du procureur général de la République près le tribunal de Sidi Bel-Abbès.
A. G

Leave a Reply