A la UNE

Youcef Belmahdi : La levée de la suspension de la prière du vendredi repose sur des avis scientifiques

La levée de la suspension de la prière du vendredi à compter du 6 novembre prochain repose sur des avis scientifiques, a indiqué à Alger le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, soulignant que cette décision avait été motivée par le respect du protocole sanitaire dans la majorité des mosquées depuis leur réouverture.
Présidant une réunion avec les membres de la commission de la fatwa et du comité de suivi de la réouverture des mosquées et le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du nouveau Coronavirus, Dr Djamel Fourar, M. Belmehdi a précisé que « les nouvelles rassurantes quant au respect, dans les mosquées, des mesures préventives contre la Covid-19 ont amené le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à décider, sur la base d’avis scientifiques, de lever la suspension de la prière du vendredi à compter du 6 novembre prochain ».
Le ministre a fait savoir que cette réunion « s’inscrit dans le cadre des réunions de concertation permanente entre son département et celui de la Santé à travers le comité de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, mis en place au niveau du ministère des Affaires religieuses suite à la réouverture des mosquées et qui soumet des rapports hebdomadaires au Premier ministère sur la situation dans les mosquées quant au respect du protocole sanitaire et aux manquements relevés en la matière ».
La réunion sera sanctionnée par un communiqué sur la reprise de la prière du vendredi dans les mosquées ouvertes dans un premier temps, avec la détermination des mesures devant être observées sur la base de la fatwa et des rapports scientifiques, a ajouté le ministre.
La prière du vendredi enregistrant une grande affluence des fidèles, la vigilance reste de mise pour éviter la propagation de cette dangereuse épidémie, a-t-il insisté.
A cette occasion, l’inspecteur général et président du comité de suivi au ministère des Affaires religieuses, Lakhmissi Bezzaz, a présenté des statistiques sur la situation générale dans les mosquées depuis leur réouverture, et dont le nombre est passé de 4.200 à 6.000 mosquées ouvertes.
Il a, à ce propos, indiqué que son comité composé de comités locaux de suivi avait enregistré la fermeture momentanée de quatre (4) mosquées où des cas de coronavirus ont été signalés. Les mosquées en question ont été rouvertes après leur désinfection, a-t-il ajouté.
Dans ce sens, le comité a fait savoir que « 68,51% des mosquées ont enregistré une affluence moyenne des fidèles, 30% une forte affluence et 1,90 % une faible affluence ».

Leave a Reply