SOCIÉTÉ

BAC- Alger : Avis mitigés sur la complexité de l’épreuve des mathématiques

Les candidats à l’examen du bac session 2020, répartis sur les centres de déroulement à Alger-Est, ont émis des avis mitigés quant à la complexité de l’épreuve des mathématiques. Certains, notamment ceux de la série maths ou gestion, l’ont qualifié d’assez difficile voire imprévue. Rencontrés par l’APS à l’issue de l’épreuve programmée dans la matinée de la deuxième journée de l’examen du bac, les candidats des filières gestion économie et sciences naturelles ont jugé les deux sujets au choix proposés complexes, contrairement aux épreuves de la première journée. Estimant que le premier sujet était plus abordable que le second, certains candidats au centre de déroulement Mohamed-Bedjaoui 1 à Bab Ezzouar, se sont dits insatisfaits de leurs réponses, alors que d’autres ont dû quitter tôt les salles d’examen, aux environs de 10h30, car surpris par la méthode de travail exigée dans le deuxième sujet, ce qui explique leur choix du premier sujet sans hésitation aucune. Autant stressés que leurs enfants, certains parents ont, eux aussi, affiché leur crainte des résultats de cette discipline, essentielle pour ces deux filières (coefficient 5), a-t-on noté sur les lieux. En revanche, les candidats inscrits en lettres et philosophie ou en langues étrangères, venus passer l’épreuve des maths au lycée Rabah-Bitat à El Mohammadia, se sont dits satisfaits, notamment du premier sujet proposé, car il reprenait les leçons dispensées voire révisées lors des deux premiers trimestres. Approché par l’APS, Oussama, inscrit en lettres et philosophie, a indiqué avoir choisi le premier sujet qui était abordable, ajoutant que cette matière va l’aider à gonfler sa moyenne générale. Pour sa part, le directeur de l’éducation d’Alger-Est, Habib Abidat, a fait savoir que ses services n’ont soulevé aucune remarque exceptionnelle lors des deux premiers jours du bac au niveau des 65 centres d’examen ayant accueilli 20.000 candidats et 6.591 encadreurs. La même direction n’a pas relevé de dépassements concernant le protocole sanitaire relatif à la lutte contre la Covid-19 ou le pointage des encadreurs. Pour ce qui est de cas de triche, le responsable a affirmé qu’aucun cas n’a été enregistré. A rappeler que le nombre da candidats au bac à Alger a atteint cette année les 57.213, à savoir 37.245 scolarisés dans le public, 2070 dans le privé, 17.898 candidats libres, dont 69 détenus, 41 candidats aux besoins spécifiques. Ils sont 32.905 garçons et 24.308 filles.

Leave a Reply