INTERNATIONAL

Opérations de paix : L’ONU note « des progrès » mais fait état de la persistance des abus

Les opérations de paix des Nations Unies continuent de faire des progrès pour rester, dans les années à venir, un outil indispensable pour le maintien de la paix et la sécurité, a indiqué lundi le chef des opérations de paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, qui fait état de la persistance des violations des normes de conduite par le personnel déployé sur le terrain.
S’exprimant devant le Conseil de sécurité, le chef des opérations de paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, a relevé que des progrès importants ont été accomplis durant l’année écoulée en matière de performance des opérations de paix.
Il a rappelé que l’élargissement du rôle des femmes au sein de ces opérations est une dimension essentielle de l’amélioration de l’efficacité des opérations de paix.
Au siège de l’ONU, la parité a été atteinte pour le personnel civil du Département des opérations de paix et de la structure régionale partagée, à quelques exceptions près.
Sur le terrain, en juillet, les femmes représentaient 22% du personnel civil et 35% des chefs et chefs adjoints des missions.  » Des efforts ciblés pour accroître la représentation des femmes sur le terrain sont toujours en cours « , a-t-il dit.
Si la pandémie (de Covid-19) a imposé de nouveaux défis aux opérations de l’ONU, elle a dans des domaines tels que les politiques et les orientations  » créé un espace de progrès et a engendré de nouvelles approches dynamiques et innovantes pour la mise en œuvre des engagements de l’A4P « , a souligné M. Lacroix devant les membres du Conseil de sécurité.
L’initiative Action pour le maintien de la paix (A4P) a été lancée par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, il y a deux ans pour recentrer le maintien de la paix avec des mandats plus ciblés, des opérations plus fortes et plus sûres, mieux équipées et mieux formées.
Ainsi dans le domaine politique, les circonstances difficiles liées à la Covid-19  » n’ont pas empêché nos missions de fournir un soutien efficace aux processus politiques et à la mise en œuvre des accords de paix « , a-t-il souligné, prenant pour exemple le paraphe de l’accord de paix entre le gouvernement de transition du Soudan et les groupes armés du Darfour il y a deux semaines, qui a été rendu possible grâce à l’appui technique, consultatif et logistique de l’Opération de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD).

Leave a Reply