MONDE ARABE

Libye : Démission du gouvernement installé à Benghazi

Le gouvernement installé à Benghazi a présenté sa démission après les violences ayant marqué les dernières manifestations dans la ville d’Al-Marj, dans l’est de la Libye, rapporte Associated Press.
Le Premier ministre Abdallah al-Thani a présenté la démission de son gouvernement à Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants basée à l’est, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Ezzel-Deen al-Falih, cité par AP.
De son côté, le porte-parole de la Chambre des représentants, Abdallah Abaihig, a confirmé la démission du gouvernement, affirmant que les élus l’examineraient lors de leur prochaine réunion, selon la même source.
Aucune date n’a été fixée pour cette réunion.
La Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul) a exigé dimanche une « enquête approfondie et immédiate » sur les incidents survenus samedi dans la ville d’Al Mardj et qui se soldés par un mort, trois blessés et plusieurs arrestations.
Les manifestations d’Al-Marj et celles qui ont été observées récemment dans d’autres régions de la Libye, sont motivées par des frustrations profondes au sujet des mauvaises conditions de vie, des pénuries d’électricité et d’eau, de la corruption endémique, de la mauvaise gouvernance et du manque de services dans tout le pays.
La mission onusienne relève que ces manifestations soulignent aussi le besoin urgent de « lever le blocus pétrolier » et « de revenir au processus politique inclusif » afin de répondre aux aspirations du peuple libyen à un « gouvernement représentatif », à la paix et à la dignité.

Leave a Reply