INTERNATIONAL

COVID19 :Les Nations unies approuve une résolution de consensus

L’Assemblée générale des Nations unies a approuvé une résolution, votée par une écrasante majorité de 169 pays, pour soutenir la coopération internationale en réponse au COVID-19, et ce résultat montre le consensus de la communauté internationale selon lequel l’union et la coopération sont le seul moyen de vaincre le virus, a déclaré lundi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.
Le porte-parole Wang Wenbin a tenu ces propos lors d’un point de presse en réponse à une demande de commentaires sur la résolution, à laquelle seuls deux pays ont fait opposition la semaine dernière, parmi lesquels les Etats-Unis.
« La résolution identifie la coopération internationale, le multilatéralisme et la solidarité comme étant le seul moyen pour le monde de répondre efficacement aux crises mondiales telles que le COVID-19 », a déclaré M. Wang, ajoutant qu’elle exhorte les pays membres à promouvoir l’inclusion et l’union, à prendre des mesures fortes contre le racisme, la xénophobie, les discours de haine, la violence et la discrimination, et à s’abstenir de promulguer et d’appliquer toutes mesures économiques, financières et commerciales unilatérales non conformes au droit international et à la Charte des Nations unies.
M. Wang a déclaré que l’adoption de la résolution prouve une fois de plus un dicton chinois : « Une cause juste rallie de nombreux soutiens, tandis qu’une cause injuste en rallie peu ».
Il a déclaré que la partie américaine se retirait fréquemment des organisations et des traités internationaux et qu’elle utilisait la situation épidémique pour rejeter la faute sur d’autres pays, tout en sapant délibérément les efforts de la communauté internationale pour s’unir contre l’épidémie.
« Cela va totalement à l’encontre du peuple. Les Etats-Unis se sont opposés à la communauté internationale », a-t-il déclaré.
« Nous espérons que la partie américaine fera face à la voix de la justice au sein de la communauté internationale, qu’elle corrigera ses pratiques erronées de propagation de rumeurs et de diffamation, de transfert de responsabilités et d’égoïsme, qu’elle mettra fin aux sanctions unilatérales qui violent le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et qu’elle sera un partisan de l’union de la communauté internationale contre l’épidémie, et non une entrave », a déclaré M. Wang.


Chine
Une ville de 200 000 habitants confinée après la découverte de trois cas de Covid-19

La ville de Ruili compte 210 000 habitants, parmi lesquels trois ont été diagnostiqués positifs au Covid-19. Tous les habitants doivent rester chez eux et être testés. Selon la mairie de Ruili, les malades seraient arrivés de Birmanie illégalement. La Chine a confiné une ville située à la frontière avec la Birmanie et lancé un dépistage général des habitants après la découverte de trois cas de Covid-19. Peuplée de 210 000 personnes, la commune confinée est celle de Ruili, située dans la province du Yunnan (sud-ouest). Il s’agit d’un important point de passage entre les deux pays. Tous les habitants doivent désormais rester chez eux et subiront un test de dépistage, selon mairie qui a précisé qu’aucune entrée ou sortie de la ville n’est désormais autorisée. Par ailleurs, l’ensemble des commerces de la commune sont fermés, à l’exception des supermarchés, des pharmacies et des marchés d’alimentation.
Les malades du Covid-19 seraient arrivés en provenance de Birmanie, toujours selon la mairie, qui a promis de «sévir» contre les personnes traversant la frontière illégalement. Ruili est séparée par une petite rivière de la localité birmane de Muse, connue pour ses rues sordides, ses casinos, ainsi que son trafic d’armes et de drogue. La Chine a depuis plusieurs mois endigué l’épidémie sur son sol. Seuls quelques nouveaux malades sont recensés chaque jour, la quasi-totalité étant des Chinois revenus de l’étranger et placés en quarantaine dès leur arrivée. Le pays a vu ces dernières semaines plusieurs foyers épidémiques localisés s’installer, dont un à Pékin. Mais ils ont été rapidement traités avec des confinements, l’identification des cas-contacts et des quarantaines. Les frontières chinoises restent toujours fermées aux étrangers, à de rares exceptions près. Le ministère chinois de la Santé a fait état ce même jour de huit nouveaux malades du Covid-19 en Chine, tous étant des personnes venues de l’étranger.

Leave a Reply