ORAN

Sidi Ben Yebka, Sidi Chahmi, Oued Tlelat et Ain Bia : Plusieurs projets lancés dans les zones d’ombre

Plusieurs opérations d’amélioration du cadre de vie des citoyens ont lancées, ce dimanche, par le wali d’Oran M. Djellaoui Abdelkader. Elles concernent notamment la restauration du réseau routier.
Pas moins de 90 kilomètres de routes seront touchés, selon les précisions d’une source bien informée au niveau de la wilaya d’Oran qui fait état de la réalisation de 14 opérations à travers 20 zones d’ombre des communes de Sidi Ben Yebka, Sidi Chahmi, Ain El Bia et Oued Tlélat. Dans le cadre de la prise en charge des zones d’ombre, de les relier au réseaux routiers communal, de wilaya et national, et de l’amélioration des conditions de vie des citoyens de ces zones, le wali d’Oran, M. Abdelkader Djellaoui, accompagné du P/APW, a inspecté, ce dimanche, un certain nombre de projets qui sont en cours de réalisation. Le premier point de cette visite comprenait le projet de réhabilitation et de bitumage de la route reliant haï Gourine et ha%ï Ksiba dans la commune de Sidi Ben Yebka, sur une distance de 2,2 km, ce qui permettra de désenclaver cette région. Notons dans ce volet que quatre autres opérations ont également été enregistrées au niveau de cette même zone. Il s’agit de la réhabilitation des réseaux d’AEP et d’assainissement et la réalisation d’un stade de proximité et d’une salle de soin. Le wali a donc donné le coup d’envoi de l’opération de réhabilitation de la route reliant le village, à caractère agricole au chef-lieu de la commune. Il a également écouté les doléances des habitants de la région, qui ont soulevé un certain nombre de préoccupations. En marge de sa visite d’inspection d’un certain nombre de projets en voie de réalisation dans le cadre de la prise en charge des préoccupations des habitants des zones d’ombre notamment celles concernant le réseau routier, M. Djellaoui a visité le projet de d’une aire de jeux au niveau de la localité de Chehairia dans la commune d’Ain El Bia, qui a été réalisée par le complexe sidérurgique Tosyali. Cette aire dispose d’équipements de jeux pour enfants et d’un espace de repos pour les adultes. Le wali a indiqué que cet espace sera également agrandi à l’avenir, et équipé avec de nombreuses installations sportives et de divertissement. Lors de son passage dans cette région, le wali a pris le temps d’écoutér les préoccupations des citoyens, en particulier des jeunes, dont la plus importante est le problème de l’emploi, ainsi que le problème des émissions causées par l’usine Tosyali et son impact négatif sur l’environnement et la santé des citoyens de la région. Djellaoui a par conséquent donné des instructions au directeur exécutif du complexe Tosyali afin de prendre en charge les préoccupations liées à l’aspect environnemental. Au deuxième moment de sa visite, M. Djellaoui a inspecté le projet de restauration de la route reliant la région de Cheharia et la localité de Hedjadma, sur une distance de 2,4 km. Il a également inspecté les travaux de réhabilitation du chemin de wilaya n° 27, sur une distance de 7,5 km. Pour le troisième point du programme de sa visite, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya d’Oran a inspecté un certain nombre de projets de de réhabilitation du réseau routier dans les zones d’ombre. Il a donc visité le projet de restauration du chemin communal numéro 5 dans la région de Mahdia dans commune de Oued Tlelat sur une distance de 2,2 km. Rappelons que ce chemin communal relie Mahdia aux localités de Chekalil et Fouatihia. L’opération a été achevée et le projet a été réceptionné. Ici encore, le wali a écouté les préoccupations des habitants de cette région et qui concernent notamment l’alimentation en eau potable et la régularisation des logements ruraux. Notons qu’un nombre important d’opérations d’amélioration urbaine a été lancé, hier (dimanche 09 août), à travers plusieurs localités dans les communes de Sidi Ben Yebka, Sidi Chahmi, Ain El Bia et Oued Tlélat. Une enveloppe financière de 116 milliards de centimes a été débloquée pour la concrétisation de ces opérations tant attendues par les populations de ces zones enclavées.
B Samira

Leave a Reply