REGION

Séisme à Mila : Relogement bientôt de 184 familles sinistrées

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri a annoncé, à Mila que 184 familles sinistrées suite au tremblement de terre qui a frappé la wilaya seront relogées « dans une vingtaine de jours dans la région de Ferdoua dans la commune de Sidi Merouane ».
« Des logements du programme de réalisation de 600 unités LPL (publics locatifs) à Ferdoua seront réservés pour reloger les familles affectées par le séisme et des instructions fermes ont été données aux responsables concernés pour urger les opérations de raccordement de ces unités aux réseaux d’électricité et du gaz », a précisé le ministre alors qu’il inspectait le chantier de ces logements en compagnie des ministres des Ressources en eau, Arezki Berraki et des Travaux publics Farouk Chiali.
« La circonstance est exceptionnelle et le relogement des familles sinistrées est une priorité », a encore ajouté M. Nasri , appelant les responsables concernés à déployer davantage d’efforts pour la prise en charge des citoyens affectés.
Le ministre a aussi révélé que 118 aides financières destinées aux propriétaires de maisons classées par les experts dans la case orange et présentant des fissures suite au séisme ont été déloquées, exhortant les responsables de la Caisse nationale du logement (CNL) chargée de remettre ces aides d’accélérer l’opération d’indemnisation.
Il a dans ce sens détaillé que la valeur de l’aide financière est octroyée en fonction des rapports des experts sur le degré des dommages des habitations.
M. Nasri, appelant à intensifier les efforts des uns et des autres « pour gérer cette crise et assurer une rentrée sociale confortable », a déclaré que 400 aides financières à l’habitat rural seront accordées aux familles affectées par ce séisme.
Avant son arrivée au site des 600 logements LPL de Sidi Merouane, la délégation ministérielle a inspecté le barrage Béni Haroun, dans la commune de Grarem Gouga, à l’extrême Nord de la wilaya et observé une halte au quartier Kherba, un des sites les plus affectés par les deux secousses telluriques qui ont ébranlé vendredi Mila.


79 familles hébergées au stade Belaid Belgacem

Soixante dix neuf (79) familles sinistrées suite au séisme qui a ébranlé la wilaya de Mila vendredi, ont été hébergées sous des tentes au stade Belaid Belgacem, au chef lieu, a indiqué , le chef de daira de Mila, Kamel Tabib.
Ce responsable a précisé à l’APS que 54 tentes ont été installées dans la nuit de vendredi à samedi pour héberger ces familles relevant que les efforts se poursuivent pour installer 150 autres tentes devant accueillir d’autres familles affectées notamment celles du quartier Kherba et de la vieille ville de Mila.
M. Tabib a également relevé que la restauration est assurée pour ces familles qui ont été dotées de divers équipements nécessaires (matelas, couvertures), indiquant que les services de la protection civile de plusieurs wilayas dont Sétif, Jijel et Constantine notamment ont acheminé vers Mila des aides entre tentes, couvertures et d’autres équipements pour la prise en charge des familles sinistrées.
La même source a souligné que d’autres familles ont été hébergées à l’office des établissements de jeunes (ODEJ) et les deux maisons de jeunes du chef lieu.
Selon un premier constat, 66 maisons du quartier Kherba et 24 autres habitations de la vieille ville de Mila ont été classées en zone rouge, suite au séisme enregistré vendredi alors que l’opération du recensement des habitations endommagées par le tremblement de terre « se poursuit ».

La wilaya de Mila avait enregistré vendredi deux secousses telluriques de magnitude de 4,9 et 4,5 degrés sur l’échelle de Richter à 07h15 et 12h13 dont l’épicentre a été localisé à 2 km Sud-Est de Hammala pour la première, et à 3 km au Sud de Hammala pour la deuxième.
Les deux secousses telluriques ont provoqué l’effondrement de certaines maisons et des fissures sur d’autres édifices dans les quartiers El Kherba, Ksar el Ma et la vieille ville, au chef lieu, selon un premier bilan des services de la protection civile.
Aussi, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud et la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, et ministre par intérim du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Kaoutar Krikou se sont rendus, sur instruction du président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune vendredi à Mila et ont visité le quartier Kherba et la vieille ville de Mila, où ils se sont enquis de la situation et ont écouté les préoccupations des citoyens.
Les deux ministres se sont également rendus sur le site du barrage Beni Haroun, le méga ouvrage hydraulique dans la commune de Grarem Gouga et également dans la commune de Hammala, épicentre des deux secousses avant de tenir, dans la nuit du vendredi, une séance de travail avec les responsables locaux, au cours de laquelle une série de meures a été prise.

Leave a Reply