SOCIÉTÉ

Incendies de forêts à Aïn Defla : La protection civile mise à rude épreuve

Incontestablement, le feu le plus volumineux est celui qui s’est déclaré dimanche au niveau de la forêt de Aïn N’sour, relevant de la commune de Aïn Torki, limitrophe de celle de Miliana, a indiqué le capitaine Kamel Hamdi, faisant état de la mobilisation de 40 éléments de différents grades, dotés d’un important matériel, travaillant sous l’œil averti du directeur local de ce corps constitué.
Le même officier a toutefois noté qu’au regard de l’envergure de l’incendie, il a été fait appel aux colonnes mobiles de la Protection civile des wilaya de Tipasa, Médéa et Blida (en sus de celle de Aïn Defla), soutenus par des moyens aériens (un hélicoptère).
« L’intervention des équipes des sapeurs-pompiers est difficile en rais on de la grande chaleur qui sévit sur les lieux de l’incendie mais, également, à cause des vents et du terrain accidenté », a-t-il relevé, faisant état de gros efforts déployés pour éteindre le feu qui a failli atteindre des groupements d’habitations.
Les autres forêts concernées par les incendies sont celles de Chaïba (Hammam Righa) et Sidi youcef (Belaâs), a détaillé le capitaine Hamdi, signalant que la vigilance sera de mise même après la maîtrise des sinistres car, a-t-il insisté, « un feu mal éteint peut ressusciter par endroit sous l’effet des vents ».
Au total, 30 interventions se rapportant à la lutte contre les feux de forêts ont été effectuées par la protection civile depuis le 30 juin à ce jour sur le territoire de la wilaya de Aïn Defla, a-t-il fait savoir, faisant état de plus de 160 ha de couvert végétal partis en fumée. « Une fois les feux de forêts cités antérieurement totalement maîtrisés, les pertes devraient avoisiner les 200 ha », a déploré le même officier.

Leave a Reply