ORAN

Feux de Forêts : Les services de la Conservation des Forêts et de la Protection Civile ne chôment pas

La vague de chaleur caniculaire qui frappe Oran à l’instar de plusieurs régions du pays, a été derrière un grand nombre d’incendies qui se sont déclarés dans plusieurs régions, favorisés par le vent. Le plus grand incendie s’est déclaré à la montagne des Lions. Un plan spécial est mis en place par les services de la protection civile, et ceux de la conservation des forêts, qui il faut dire, ne chôment pas, en cette période. La saison a mal commencé, en termes de pertes à cause des nombreux feux de forêts. Les espaces forestiers d’Oran sont toujours sous le péril de la main humaine, des gens sont en effet, la première source de détérioration et la déforestation. Selon une source de la conservation des forêts, les responsables misent sur la sensibilisation afin d’inciter les citoyens de tout âge à prendre soin des espaces vert et des forestiers qui sont un grand acquis naturel, et un poumon pour la wilaya, qui se penche de plus en plus vers l’industrialisation, mais c’est avec ces arbres qu’on peut parer à la pollution de l’air générée par les usines. En attendant le statut de l’arbre qui n’est toujours pas mis en place. Ce statut est primordial pour protéger les forêts de la main humaine, mais qui tarde à voir le jour. Des efforts sont consentis de la part des responsables de la conservation des forêts pour faire sortir ce projet de l’ombre et frapper d’une main de fer les prédateurs. Le moment est venu pour sensibiliser l’opinion publique sur les conséquences « dramatiques » de la déforestation, et rappeler que « beaucoup reste à faire » en matière de préservation des ressources naturelles. En plus de relever l’importance et le rôle de l’arbre et de la forêt dans l’éducation environnementale notamment en matière d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. Du coup, les causes et les effets de ce phénomène ont encore des conséquences dramatiques. Beaucoup d’efforts restent à fournir pour la préservation de nos ressources forestières en particulier et naturelles en général. Néanmoins, la grande variété physiographique et la grande diversité des écosystèmes qu’elle favorise explique en partie la richesse, mais aussi la fragilité des ressources naturelles sur lesquelles pèse la menace de la dégradation. Les incendies récurrents, les parasites et maladies en sont les principaux facteurs, accentués par les changements climatiques auxquels l’Algérie est fortement exposée. Les feux de forêt sont également une source de danger pour l’arbre, et malheureusement les citoyens irresponsables sont derrière la plupart des incendies, en plus du facteur naturel à cause de la chaleur estivale. Justement durant cette période, le nombre des feux de forêts enregistré, est élevé, ce qui cause des centaines d’hectares partis en fumée. Les éléments de la protection civile déploient tous les moyens humains et logistiques afin de faire face à ces catastrophes, qui portent un grand préjudice au massif forestier de la wilaya notamment du côté de la forêt de M’sila et la montagne des lions.

M.A.J

Leave a Reply