ORAN

Covid-19 à Oran : Longues files d’attente devant les laboratoires d’analyses

Avec l’affluence enregistrée au niveau des hôpitaux, et la pression qui a pesé sur l’annexe de l’institut Pasteur à Oran, l’Etat a autorisé les laboratoires privés à accueillir les patients voulant effectuer des prélèvements sérologiques et des analyses Covid-19. Quoique, des médecins spécialistes ont mis en garde les citoyens, quant à la fiabilité de ces résultats. Au même titre que le scanner, qui vient d’être interdit pour les cas qui ne sont pas encore sûrs, ces prélèvements peuvent pareillement tromper le patient, car le virus peut se trouver dans le nez, et pas encore propagé dans le corps. C’est d’ailleurs le cas des personnes asymptomatiques qui sont porteurs du virus mais qui ne présentent aucun symptôme. Les médecins affirment que seul le test PCR ou le prélèvement nasal, peut avoir des résultats dont la fiabilité est de 95% selon les statistiques des pays qui utilisent tous ce genre de test pour s’assurer que la personne est porteur ou pas du virus. D’autres patients se dirigent, seuls vers le médecin généraliste le plus proche, alors qu’ils peuvent contaminer au passage des dizaines de personnes. Au niveau des laboratoires d’analyses, c’est le rush, des centaines de citoyens y viennent pour faire des prélèvements sérologiques. Cette méthode biologique consiste à d’établir des diagnostics, via l’étude des sérums et de ce qu’ils contiennent, notamment des anticorps spécifiques pouvant être liés à la présence du virus Corona. Financièrement, et en cette période de pandémie qui touché pratiquement tous les secteurs, effectuer des tests et des prélèvements revient cher aux petites bourses, pour cela, certains optent pour l’automédication, afin de réduire les frais. Ce qui est sûr, le manque de coordination entre les services sanitaires, les laboratoires et médecins généralistes, s’est répercuté sur le nombre des cas positifs enregistrés à Oran ces dernières semaines. Ces labos et cabinets privés sont censés communiquer la liste des personnes confirmées porteurs du virus Corona, pour une éventuelle enquête épidémiologique, mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, et la situation n’est plus sous le contrôle de la direction de la santé, ce qui confirme que les chiffres communiqués sont beaucoup plus moins que le nombre réel.

M.A.J

Leave a Reply