REGION

Tiaret : Plaidoyer pour de nouvelles spécialités de formation dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales

Les spécialistes et professionnel, exerçant dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales ont plaidé au pour l’ouverture dans les établissements de formation professionnelle de nouvelles spécialités inhérentes à l’exploitation scientifique et artisanale des plantes aromatiques et médicinales.
Les recommandations ont été données au cour d’une session de formation au profit de 16 jeunes de la commune de Tagdemt organisée la semaine. Cette session a été axées sur la nécessité d’ouvrir de nouvelles spécialités de formation dans ce domaine dans la wilaya de Tiaret, dans le but de créer des nouvelles branches artisanales devant renforcer les opportunités d’emploi.
Les participants à cette rencontre de formation, organisée par l’Agence de développement social (ADS) au centre de rééducation pour mineurs « Ali Maachi » de Tiaret dans le cadre du Programme de soutien au développement local durable et aux activités sociales dans le Nord-ouest de l’Algérie, ont insisté sur la nécessité de conjuguer les efforts de tous pour élargir et valoriser différents domaines de la formation et accompagner les jeunes chômeurs des communes aux faibles ressources en leur apprenant à mieux exploiter les richesses forestières et végétales dont les plantes aromatiques et médicinales.
IIs ont recommandé également d’inclure une formation dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales, en coordination avec le conseil interprofessionnel des plantes aromatiques et médicinales, permettant une exploitation rationnelle de ce genre de flore en utilisant des méthodes scientifiques susceptibles de préserver la biodiversité, essentiellement en ce qui concerne la culture des plantes rares menacées de disparition.
L’expert international chargé du programme de soutien au développement local durable et aux activités sociales dans le Nord-ouest du pays, Nassim Djabou, qui encadre cette session, a mis l’accent sur le rôle de l’accompagnement permettant aux jeunes de concrétiser leurs projets d’investissement et d’exploiter les connaissances acquises lors des sessions de formation, tout en les encourageant à se grouper en coopérative en vue d’organiser cette filière et contribuer ainsi au développement local et à l’économie nationale.
Le directeur de l’action sociale de la wilaya de Tiaret, Kada Benammar, qui a présidé la clôture de cette session, a exprimé la disposition du secteur à accompagner les jeunes pou r pour développer cette filière génératrice d’emploi.
La cérémonie de clôture de cette session de formation, d’une durée de cinq jours, s’est déroulée en présence de représentants de la Direction des services agricoles, de la Conservation des forêts, du Conseil interprofessionnel de la filière de plantes aromatiques et médicinales et du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, ainsi que des cadres de l’Agence de développement social.

Leave a Reply