ECONOMIE

Pétrole : Le Brent à plus de 43 dollars

3d renderer image. Three barrels of oil spilled. Isolated white background.

Les cours du pétrole se reprennent après une lourde chute la veille, dans un environnement toujours fragile pour la demande en or noir.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c’est le dernier jour de cotation, valait 43,26 dollars à Londres, en hausse de 0,75% par rapport à la clôture de jeudi.
A New York, le baril américain de WTI pour le même mois gagnait 0,58% à 40,15 dollars.
La veille, les deux cours de référence ont respectivement perdu 1,9% et 3,3%, après avoir temporairement abandonné plus de 5%, sous l’effet combiné de l’entrée officielle des Etats-Unis en récession, d’une dégringolade des marchés boursiers et d’un tweet de Donald Trump évoquant la possibilité d’un report de l’élection présidentielle de novembre.
« Les données macroéconomiques pèsent sur le marché », explique Al Stanton, analyste de RBC, citant le chiffre de la croissance pour le deuxième trimestre publié jeudi par les Etats-Unis.
Le PIB américain a en effet accusé une baisse historique de 32,9% au deuxième trimestre, en rythme annualisé, sous l’effet de la pandémie de Covid-19, selon une estimation préliminaire du département du Commerce publiée jeudi.
Mais « le rebond rapide » des prix du brut, dès la fin de la séance américaine jeudi et ce matin, « signifie l’intérêt des investisseurs » pour l’or noir, se rassure un analyste de Oanda.

Leave a Reply