ORAN

Ruée sur les vitamines et les plantes médicinales : Tous les moyens sont bons pour se prévenir contre le Coronavirus


M.A.J
La pandémie du Coronavirus perdure, et avec elle, la appréhension des citoyens qui ont tout essayé afin de remédier à cette maladie qui fait des centaines de nouveaux cas quotidiennement. Plantes médicinales, recettes maison à base de produits naturels, et même des médicaments qui étaient prescrits avant pour d’autres maladies, mais qui ont prouvé leur efficacité contre les symptômes du Covid-19. En plus du paracétamol, les médecins chevronnés dans le domaine, ont recouru au hydroxychloroquine qui a été vite retiré des pharmacies en Algérie pour l’usage du protocole thérapeutique en faveur des malades confirmés positifs. L’autre médicament qui aide également à s’attaquer aux symptômes de ce virus, en l’occurrence, l’Azithromycine, qui lui, n’a pas été retiré des officines. Mais depuis la saturation des hôpitaux à Oran, les médecins des services Covid-19 ont commencé à le prescrire aux malades, afin d’aller se confiner chez eux, tout en se soignant par ce médicament. Depuis, les médicaments de l’Azithromycine, notamment Zomax 500g, sont introuvables à travers les plus grandes pharmacies d’Oran. Rupture de stock ? Pas sûr, affirment plusieurs citoyens interrogés : « Ce n’est pas normal, qu’un médicament qui était largement disponible, qu’il soit au bout de quelques jours introuvable, personnellement je pense que les pharmacies choisissent leurs clients » nous dira un père de famille qui vient de sortir bredouille d’une pharmacie à la rue Mohamed Boudiaf (ex-Mostaganem). Un autre nous dira : « J’ai fait le tour d’une dizaine de pharmacies, à la recherche de ce médicament, mais on me propose toujours un générique, ça m’étonnerai si c’était vraiment une rupture de stock ». dira-t-il « Le Zomax 500g suggéré par les médecins est devenu le médicament le plus recherché par les Oranais ces derniers jours, cela expliquera sa non disponibilité » nous dira un vendeur en pharmacie. « Cela ne durera pas longtemps, c’est une question de temps et il sera largement disponible » ajoutera-t-il.
Comme le Zomax 500g, la ruée au niveau des officines est grande sur les produits fortifiants, à l’image des compléments alimentaires multivitaminés, le zinc et autres produits à base naturelle. C’est évident, puisque les gens veulent booster leur système immunitaire et se prémunir de l’infection. Un réflexe qui a du sens, explique un médecin généraliste, qui estime que « C’est un moyen de se mettre à l’abri contre ce virus, en attendant un vaccin efficace. Mais il ne faut pas omettre qu’à ce jour, aucune étude ne démontre que la prise de vitamines peut aider à prévenir le coronavirus » affirme-t-il. En attendant de voir l’Azithromycine de nouveau sur les étals des officines, on peut se contenter du Paracétamol. En effet, selon l’expérience des médecins qui découvrent au même temps que nous ce nouveau genre de virus, la fièvre est le premier signe d’un corps atteint du Covid-19. Sachant que la fièvre est une réaction du système immunitaire qui intervient pour nous protéger. C’est notre premier moyen de lutte contre les bactéries et les virus et un bon indicateur d’une infection. Si la fièvre est bien tolérée, inutile de la faire baisser avec des médicaments. En gardant la température corporelle à 38 ou 39°C, on inactive plus rapidement les virus qui n’aiment absolument pas se retrouver dans cette chaleur, affirment les spécialistes. La prise de paracétamol va faire baisser la fièvre mais 4 à 6 heures plus tard, son effet s’estompera, le thermostat du cerveau sera à nouveau réglé sur 38 ou 39°C et on va à nouveau frissonner pour produire de la chaleur. En somme, la prévention est le seul moyen pour éviter d’être contaminé, respecter les gestes barrière, sortir protégés, et éviter les rassemblements. Mais surtout savoir réagir qu’on on a les premiers symptômes du virus, en appelant son médecin, ou en prenant des consignes au numéro vert 3030, tout en évitant de sortir si on n’est pas sûrs d’être négatifs.

Leave a Reply