ORAN

En dépit des opérations de sensibilisations lancées : Les Oranais ne respectent pas le confinement durant la journée

Même si les Oranais qui se sont habitués au rythme de confinement visant à protéger la population de la propagation du virus Covid-19, nombre important de la population ne respectent pas, toute fois, les mesures si nécessaires pour éviter les contaminations

Même si cette mesure reste insuffisante selon plusieurs observateurs, qui suggèrent aux autorités plus de rigueur et d’organisation durant la journée. En effet, les marchés couverts et autres supérettes d’alimentation générales, ne désemplissent pas, alors que la wilaya ne cesse d’enregistrer chaque jours plus de cas. Selon eux, l’horaire du couvre-feu doit au moins commencer à partir de 13h00, comme ça on laissera le temps aux ménages pour s’approvisionner, durant la matinée. Dans un constat fait à travers plusieurs quartiers populaires, il n’y a pas de respect de confinement de la part des citoyens qui restent dès le matin dehors, on a vu même les personnes âgées et des enfants sans protection. Les jeunes eux, sont les plus insouciants, avec des groupes qui se forment à chaque coin, comme si le pays n’a pas encore été touché par cette pandémie. Les services de la Police traque les commerces qui sont ouverts à travers les cités, mais ne peut rien faire à ces citoyens qui ne veulent pas rester chez eux. La situation après 19h00 est tout autre, le dispositif sécuritaire fixe et mobile a été mis en place par la gendarmerie nationale, en coordination avec les services de la sûreté d’Oran, à travers tout le territoire de la wilaya, pour empêcher la circulation des personnes les rassemblements, à l’exception des citoyens détenteurs d’une autorisation, a porté ses fruits. Les citoyens montrent une compréhension quant au danger du coronavirus, notamment en ce qui concerne la nécessité de se conformer au confinement partiel dans les foyers. Des scènes de rues désertes qu’on veut voir même durant la journée, et ce pour participer chacun à sa façon à la lutte contre le virus et aider ainsi l’Etat et les services sanitaires à cerner la pandémie qui fait de plus en plus de victimes.

M.A.J

Leave a Reply