CULTURE

Arts plastiques : Hommage à Bettina Heinen Ayach

Un vibrant hommage a été rendu à l’artiste peintre allemande, Bettina Heinen Ayach, décédée le 7 juin dernier à l’âge de 82 ans, par l’ambassadeur d’Algérie à Berlin, Noureddine Aouam, qui a salué la mémoire d’une artiste «dont l’œuvre témoigne de ce lien fusionnel qu’elle a tissé avec l’Algérie et son peuple». Dans un message de condoléances adressé à la famille, l’ambassadeur relève la valeur artistique des peintures de Bettina Heinen Ayach, «aquarelles aux couleurs chatoyantes et gorgées de lumière, à l’image de l’Algérie à laquelle elle s’est profondément attachée», immortalisant la région de Guelma où elle a longtemps vécue avec son défunt mari, Abdelhamid Ayach. Née en 1937 à Solingen en Allemagne, Bettina Heinen Ayach a suivi une formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Cologne avant de poursuivre ses études dans des pays comme la Suède, la Suisse et la Norvège et exposer ses premières œuvres en 1955. Elle s’installe à Guelma, ville natale de son époux, en 1963. En 1968, les premières œuvres de Bettina Heinen Ayach ont été achetées par le Musée national des Beaux-Arts d’Alger, et en 1976, elle a reçu le Grand Prix de la ville d’Alger. En 1992, une rétrospective avec 120 de ses tableaux a été exposée au Musée national des Beaux-Arts d’Alger avant d’être distinguée du prix culturel de la Fondation communautaire Solingen à Baden un an plus tard. En 2004, une deuxième grande rétrospective de ses œuvres a été présentée à Alger. En 2018, les photos de Bettina Heinen Ayach avaient été présentées dans une centaine d’expositions individuelles et collectives en Europe, en Amérique et en Afrique.

Leave a Reply