ORAN

Récupération et valorisation des déchets à Oran : Un créneau juteux qui peut renflouer les caisses de la wilaya

M.A.J

Plusieurs initiatives ont été prises à Oran par les autorités locales, pour organiser le secteur de l’environnement et le tri des déchets, jusque-là exploité dans l’informel, comme la création de centres de tri de proximité et la récupération des déchets valorisables au niveau des CET (centres d’enfouissement technique) par les autorités, ou des recycleurs agréés. Les données sur les gains générés par la récupération informelle des déchets sont méconnues et l’organisation de ce secteur, ayant longtemps échappé au fisc, se heurte aux pressions de certaines personnes qui n’acceptent pas une nouvelle situation. Au centre de tri de proximité de M’dina J’dida, pas loin de la plus grande zone commerçante d’Oran, où des tonnes de carton sont récupérées chaque jour, les agents font souvent l’objet d’intimidations et même d’agressions de la part des chiffonniers. Le grand volume des déchets ménagers à l’échelle nationale représenterait une valeur commerciale de près de 40 milliards DA/an, avec une cadence de leur recyclage qui demeure toutefois très faible, en comparaison avec son volume qui a atteint les 34 millions/tonnes par an. En matière d’économie circulaire, il est l’un des principaux vecteurs du développement durable et de l’économie verte. En définissant une vision économique et stratégique, l’exploitation du stock de déchets et capable de créer plus de 100.000 postes d’emplois directs et indirects. Parmi ces projets du secteur, figure la tranchée no 3 au centre technique d’enfouissement des déchets de Hassi Bounif s’étendant sur une surface de 12 hectares et d’une capacité de traitement de 2 millions de tonnes de déchets. Plus de 530.000 tonnes/an de déchets domestiques sont enregistrés dans la wilaya d’Oran avec une prévision d’atteindre 930.000 t/an à l’horizon 2035. Pour rappel, la wilaya d’Oran dispose de trois centres d’enfouissement technique des déchets à Hassi Bounif qui traite 1200 t par an d’ordures, à El Ançor (100 t) et à Arzew (150 t/an).

Leave a Reply