REGION

Batna : La cueillette du thym sauvage bat son plein

En plein cœur du parc national de Belezma à Batna, la cueillette du thym sauvage ou Zaâtar, à la fois aromate à l’odeur puissante et plante médicinale aux vertus reconnues, bat son plein sur les collines rocailleuses de Theniet Zaatar (vallée du thym) sur les hauteurs du village Bozzo (Ali Nemeur) de la commune de Meraouna.
Kamel Selloum, Zidane et leur groupe d’amis qui habitent la ville de Merouana ramassent pendant des heures les petites feuilles de cette plante chaque vendredi depuis fin avril.
« Nous venons le matin ou à la mi-journée et nous ne rentrons qu’à l’approche du Maghreb », confie Zidane couché sur le flanc en train de ramasser le thym difficilement discernable pour le non-initié des autres plantes vertes composant la pelouse luxuriante et verdoyante revêtant ce parc national de 26.250 hectares classé par l’Unesco depuis 2015 réserve de la biosphère.
Chaque jour des dizaines d’hommes mais aussi de femmes envahissent ce site également désigné localement par « Oulemouthène ». Ils doivent se placer sur les genoux pour arriver à distinguer la précieuse plante.
Jadis, le thym s’élevait au-dessus du sol et était reconnaissable de loin par ses fleurs blanches virant vers le rose et on pouvait le couper avec une faucille, assure Mohamed assis non loin de sa petite ferme qui souligne que la cueillette intense et prématurée du Zaâtar a fini par réduire les aires de croissance naturelle de la plante.

Leave a Reply