REGION

Bouira : 10 000 masques de protection distribués aux citoyens des communes

Dix mille (10 000) masques de protection ont été distribuées dimanche aux citoyens lors d’une vaste opération de solidarité ayant touché plusieurs communes de la wilaya de Bouira, a indiqué le chargé de communication de la wilaya, Latrache Ladjel.
Menée dans le cadre de l’application du décret exécutif relatif au port obligatoire du masque, cette opération de solidarité a connu la participation du groupe Sonelgaz ainsi que les différents services de la wilaya. Louée par les populations locales, « cette action a visé les lieux publics ainsi que les marchés dans les communes de Lakhdaria, Bouira, Bechloul, El
Asnam et El Hachimia. Un nombre de 10 000 masques ont été distribués aux citoyens », a expliqué M. Latrache.
« L’opération a aussi été l’occasion pour sensibiliser les citoyens sur la nécessité de porter les bavettes en cette période de pandémie afin de lutter ensemble contre la propagation du virus », a-t-il ajouté. A Bouira, les masques se font de plus en plus rares dans les pharmacies, en raison de la forte demande enregistrée sur ces bavettes de protection
depuis le début de la pandémie du nouveau coronavirus.
Une grande partie de la population ne porte pas de masque malgré l’ampleur de la menace. « Nous ne portons pas de masques, car nous ne les trouvons pas dans les pharmacies, ils sont introuvables, » soulignent quelques citoyens.
« Certains autres ne croient même pas à cette maladie », a avoué groupe de jeunes rencontré à Bechloul. Dans certains quartiers de cette ville, les citoyens n’appliquent que rarement les mesures de prévention et de distanciation sociale.
Pour parer à ce manque de moyens de protection, plusieurs associations et comités de quartiers ainsi que les scouts musulmans algériens (SMA) sont engagés depuis plusieurs jours dans la fabrication de masques et autres tenues de protection pour les remettre aux équipes médicales, question de les aider dans leurs efforts de lutte contre ce virus mortel.

Leave a Reply