MONDE ARABE

Palestine : Une campagne d’arrestations à grande échelle en Cisjordanie occupée

Une vaste campagne d’arrestations en Cisjordanie occupée a été effectuée jeudi par l’armée israélienne, arrêtant 26 palestiniens dont des ex-prisonniers et des étudiants, a indiqué un responsable palestinien, Ghassan Daghlas.
Daghlas, responsable du dossier de la colonisation au nord de la Cisjordanie, a révélé que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté quatre palestiniens dont trois étudiants à Ramallah, cinq citoyens, dont un enfant et un ex-prisonnier à Jénine, deux dont un ex-prisonnier à Beit-lahm et six autres ex-prisonniers à Qalqiliya, après la perquisition et la fouille des maisons de leurs parents.
A El-Khalil, les forces armées israéliennes ont pris d’assaut la localité de Beit Ummar, ont perquisitionné et fouillé les maisons palestiniennes, arrêtant neuf citoyens palestiniens, selon des sources locales.
Les forces israéliennes font presque quotidiennement des incursions dans les maisons palestiniennes en Cisjordanie, sous prétexte de rechercher des Palestiniens (recherchés), ce qui déclenche des affrontements avec les habitants.
Ces raids, qui ont également lieu dans des zones sous le contrôle total de l’Autorité palestinienne, ne nécessitent pas de mandat de perquisition, quand et où l’armée choisit conformément à ses vastes pouvoirs arbitraires.


Bande de Ghaza

Les cas confirmés de Covid-19 en hausse

Une vague de retour de résidents dans la bande de Ghaza a plus que doublé le chiffre de personnes contaminées faisant craindre une flambée plus importante dans cette enclave palestinienne sous blocus israélien.
Après avoir enregistré moins de 20 cas pendant des mois, ses frontières avec l’Egypte et Israël étant fermées pour éviter la propagation du virus, ces derniers jours, la situation a changé.
Environ 1.500 Palestiniens pris au piège en Egypte au cours des deux derniers mois ont été autorisés à rentrer cette semaine via le point de passage de Rafah, ainsi qu’un nombre plus restreint de personnes venant d’Israël.
Bien que placées en quarantaine dès leur arrivée, 35 nouveaux cas ont été signalés dont 25 ce jeudi, ont annoncé les autorités, portant le chiffre total à 55 personnes contaminées depuis le début de la pandémie.
Un responsable du ministère de la Santé à Ghaza Youssef Aboul Rich, a affirmé que toutes les personnes revenues à Ghaza avaient été mises en quarantaine. Une enquête a révélé toutefois que des personnes infectées avaient été « en contact avec des dizaines de personnes revenant (d’Egypte) et dans des centres de confinement ».
Il a ajouté que le ministère vérifiait si ces personnes infectées avaient été en contact avec d’autres personnes dans Ghaza avant d’entrer en quarantaine.

Leave a Reply