ORAN

Port de masque : obligatoire La direction du commerce veillera à l’application de la directive

Le port du masque par les commerçants sera «obligatoire» dès aujourd’hui, a annoncé, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, lors de la visite d’inspection et de travail qu’il a effectuée à Oran. «Nous avons instruit le directeur du commerce de la wilaya d’Oran pour consacrer la journée de samedi prochain à la sensibilisation sur l’obligation du port du masque, en vigueur à partir de dimanche prochain pour tous les commerçants, employeurs et employés», a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, à l’issue de sa visite à Oran, précisant qu’«une sanction de fermeture d’un mois pour tout manquement à cette mesure a été décidée». «Le commerçant doit choisir entre le port du masque de protection ou la fermeture», a-t-il encore averti. Rezig, qui s’est rendu dans une usine de production de linge de maison à Oran, confectionnant des bavettes destinées à la distribution gracieuse, a salué les efforts qu’elle entreprend dans le cadre de la solidarité, tout en encourageant son staff à augmenter les capacités de production pour satisfaire la demande locale en la matière et la commercialiser à un prix raisonnable. Cette unité dispose d’une capacité de production entre 100.000 et 200.000 bavettes par semaine, selon les explications fournies à Rezig, qui s’est engagé à accompagner et encourager tous les producteurs dans ce créneau. Auparavant, le ministre s’est rendu au marché des fruits et légumes du secteur urbain de Sidi El bachir (ex-Plateaux) au centre-ville d’Oran, où il s’est enquis des prix et de l’organisation de cet espace commercial, de même qu’il a visité le supermarché Ardis, dans la commune de Bir El Djir, où il s’est dit satisfait de la disponibilité des produits et du rapport qualité-prix. Le ministre du Commerce a, par ailleurs, honoré cinq agents de contrôle lors d’une réception organisée à la résidence El Bahia. Il s’agit de cinq inspecteurs principaux de contrôle relevant des directions régionale d’Oran et de Saïda, qui ont été agressés dans l’exercice de leurs fonctions par des commerçants dans les wilayas de Mascara, Aïn Témouchent et Sidi Bel-Abbés.

Leave a Reply