ORAN

Observatoire régional de la santé : Une cellule de réflexion intersectorielle pour lutter contre le moustique tigre

Une cellule de réflexion intersectorielle pour la surveillance et la lutte contre le moustique tigre a été constituée à Oran, a-t-on indiqué samedi dans le dernier bulletin de l’Observatoire régional de la santé (ORS) d’Oran.
Cette cellule regroupe des représentants de l’ORS, de la direction locale de la santé et de la population, le département de biologie de l’université d’Oran, de l’institut Pasteur d’Oran, de la direction locale des services agricoles, de la direction régionale des services de vétérinaires et des directions locale et régionale de l’environnement.
Les membres de la commission ont tenu plusieurs séances de travail et de concertation afin d’identifier les besoins en connaissances et données en rapport avec la thématique, a-t-on fait savoir, ajoulant que le développement de l’approche multisectorielle à tous les niveaux est une nécessité dans la surveillance et la lutte contre le moustique tigre « Développer l’approche multisectorielle à tous les nouveaux d’intervention est nécessaire face à ce nouveau risque sanitaire, en renforçant les capacités des intervenants », a-t-on souligné dans ce document, édité tous les trimestres, dans l’objectif de rendre publique les dernières données qui concernent la région ouest dans le domaine de la santé.
L’ORS a déjà mené en 2019 une étude sur le moustique tigre dans la commune d’Ain Turck, le premier gîte de l’insecte signalé dans la wilaya d’Oran, rappelle-t-on ajoutant que sur le plan national, une dizaine de wilayas du littoral ont été touchées par le moustique qui a la capacité de transmettre des maladies tropicales comme le zika.

Leave a Reply