SPORTS

FAF : Rappel le protocole du ministère de la Santé

Compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique du nouveau coronavirus Covid-19 dans le pays, et additivement aux conclusions de la réunion tenue dimanche dernier au siège du MJS en présence du Conseil médical et scientifique du Centre national de la médecine sportive (CNMS), la Commission médicale de la FAF a transmis aux médecins de clubs, de ligues et tous les dirigeants des clubs, le protocole sanitaire rigoureux arrêté et actualisé par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH).
Ce protocole, conditionnant toute reprise de l’activité footballistique, comprend une série de recommandations dont le but est de veiller à la santé et le bien-être des acteurs du football. A travers ce protocole, le ministère de la Santé appelle à la réalisation systématique des enquêtes autour de tout cas confirmé et probable de Covid-19 et du suivi des sujets contacts identifiés à travers la note n°20 du 5 mai 2020. Cette note vient compléter la note n°4 du 20 février 2020, relative à la mise à jour des définitions et des modalités de surveillance, détection, notification et conduite à tenir devant un cas suspect ou confirmé d’infection par le nouveau coronavirus Covid-19, et la note n°5 du 27 février 2020 relative à la gestion du cas suspect et/ou confirmé Covid-19 et des cas contacts. Dans ce même protocole, le ministère de la Santé affirme que «les conséquences de l’arrêt du sport ne sont pas irréversibles.» Cependant, il recommande de «ne pas brûler les étapes lors de la reprise au risque d’avoir des blessures et de prolonger l’arrêt. Evaluer au cas par cas la situation physique de chaque athlète et adapter le retour à la compétition et à l’entraînement en fonction des capacités de chacun. La charge doit être progressive et soutenue jusqu’à atteindre l’objectif. Chaque membre de l’équipe devra suivre un protocole médical, pour les joueurs, similaire à celui d’une reprise avant une saison». L’autorité sanitaire tient également a rappeler que «la démarche diagnostic de certitude et de présomption est établie par l’instruction n°9 du 17 avril 2020 du ministère de la Santé, cette instruction vient compléter la note n°12 du 23 mars 2020 relative à la mise en place du dispositif de prise en charge d’un joueur ou un membre du staff suivant un algorithme joint dans l’instruction en annexe».

Leave a Reply