ORAN

Es-sénia : Une nouvelle opération de démolition de constructions illicites

Une énième opération de démolition d’habitations relaissées de manière illégale a eu lieu cette fin de semaine à Oran.
Dans le cadre de la lutte contre le phénomène des bidonvilles qui ont défiguré la capitale de l’ouest ces dernières années, une nouvelle opération de démolition des constructions illicites a été effectuée, avant-hier, dans la commune d’Es-sénia a indiqué, ce vendredi, une source bien informée au niveau de la wilaya d’Oran. Les services de la commune d’Es-sénia ont procédé, hier, à la démolition de neuf (09) constructions illicites à la cité. « Des individus ont profité de la conjoncture actuelle, confinement instauré par les autorités nationales à cause de la pandémie du coronavirus, pour ériger des habitations de manières illégale » En application des directives du wali d’Oran, M. Abdelkader Djellaoui ces construction érigées de manière illégale à proximité de l’école primaire Othman Bey ont été démolies, a précisé ladite source en expliquant que les services concernés de la commune d’Es-sénia étaient accompagnés des éléments de la gendarmerie nationale lors de l’opération de démolition des constructions illicites. Les mêmes services ont également procédé à l’élimination de tous les branchements anarchiques aux réseaux d’AEP, d’électricité et d’assainissement, selon les précisions de la même source faisant état du lancement de procédures judiciaires à l’entre des individus à l’origine de ce dépassement et la saisie de matériaux et un engin de construction. Rappelons dans ce cadre que le mois de janvier dernier pas moins de 40 construction relaissées de manière illicite à proximité de la voie ferrées dans la commune d’Es-Sénia, ont été démolies. Dans le cadre de la lutte contre le phénomène des bidonvilles qui ont défiguré la capitale de l’ouest ces dernières années, les autorités locales programme à chaque fois des opérations de démolitions et estent en justice les individus à l’origine de ces constructions illicites qui sont généralement érigées sur des terres agricoles ou sur le massif forestier. Il faut rappeler dans ce contexte qu’un nombre important de bidonvilles ont été totalement éradiqués et leurs occupants ont tous bénéficié de logements décents. D’autres individus n’ont pas hésité à s’y installer et d’ériger des habitations de fortunes pour bénéficier de logements neufs. Il s’agit d’une astuce qui a jusque-là bien payée puisque des centaines voire des milliers d’individus ont réussi à se faire reloger. Une pratique qui continue à fausser les chiffres des responsables locaux qui n’arrivent toujours pas -il faut l’admettre- à voir le bout du tunnel en matière de relogement et d’éradication des bidonvilles.

B Samira

Leave a Reply