MONDE ARABE

Tunisie : Danger des masques vendus sur le marché, non conformes aux normes

Plusieurs citoyens et parmi eux des connaisseurs, ont été déçus par la qualité des masques supposés de protection, réutilisables et lavables, mis en vente sur le marché. En effet, des commerces de tous les types ont été inondés, ces derniers jours, de centaines et de milliers de masques supposés de protection, confectionnés en coton et réputés lavables et réutilisables. Dès le premier coup d’œil on se rend compte que ces masques ne pourraient en aucun cas être des moyens de protection contre les particules et notamment les virus. Il s’agit, en effet, dans la quasi-totalité des cas, de bouts de tissus de qualité inconnue, cousus de façon très aléatoire, très probablement dans des ateliers non adaptés et non autorisés et ne comportant aucun moyen de renforcement pour pouvoir les adapter à la forme et aux reliefs du visage. Ces soi-disant masques ne sont pas ajustables sur le visage, ce qui occasionne des fuites des quatre côtés du tissu et contribue, non pas à stopper le flux d’air et ce qu’il transporte comme particules, mais à diffuser ce flux de façon plus large et plus massive. D’ailleurs tous ces masques dont on parle sont emballés, à la hâte, dans du papier cellophane à l’aide d’une simple thermosoudeuse à usage domestique et surtout, ils ne portent aucune indication sur la composition, ni les caractéristiques, ni l’endroit où ils ont été confectionnés. Sans parler, bien sûr, de l’absence de toute indication de conformité à n’importe quelle norme de sécurité. Il est, donc, du rôle des services du contrôle économique et ceux de l’hygiène relevant du ministère de la Santé, d’opérer des rondes d’inspection, les plus larges possibles et d’essayer de saisir tous ces produits qui représentent un énorme risque pour la santé du citoyen. Ceux qui les ont confectionnés ou ceux qui les revendent par attrait du gain facile ne saisissent pas, que ce ne sont pas de simple accessoires de mode, mais bien des dispositifs médicaux qui doivent, impérativement, être conformes aux normes de filtration et d’étanchéité. Ces masque sont, somme toute, assimilables à des médicaments sensés protéger de certaines maladies et dont l’usage dans de mauvaises conditions est bien plus grave que leur non utilisation. Car ils confèrent à l’usager un faux sentiment de sécurité, plus grave que le fait de ne rien utiliser. Or, la commercialisation de tels médicaments est soumise à de strictes conditions et autorisations, ce qui devrait être le cas pour les masques de protection.

Leave a Reply