ECONOMIE

Une perte de plus de 252 milliards de dollars en registrée depuis le début de la pandémie : Le trafic aérien enregistre sa baisse la plus importante depuis près de 20 ans

Avec près de la moitié de la population mondiale en confinement, le trafic aérien passagers connaît une baisse historique de 14,1% dans le monde en février. L’ampleur du manque à gagner est estimé, à 252 milliards de dollars. Le trafic aérien passagers, fortement affecté par la pandémie de Covid-19, s’est effondré de 14,1% dans le monde en février, en comparaison annuelle, a annoncé jeudi l’Association internationale du transport aérien (Iata). Les compagnies aériennes de l’Asie-Pacifique ont vu leur trafic passager international s’effondrer de 30,4% en janvier, en comparaison annuelle. Les transporteurs de la région d’Amérique du Nord ont déclaré une baisse de -2,8%, ceux d’Afrique de -1,1% et ceux d’Amérique latine de -0,4%.

C’est sans aucun doute la plus grande crise que le secteur ait jamais connue La crise du nouveau coronavirus devrait priver le secteur mondial du transport aérien de 252 milliards de dollars de revenus cette année, a prévenu cette fédération. Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata et ancien président-directeur général d’Air France-KLM, affirme que «c’est sans aucun doute la plus grande crise que le secteur ait jamais connue». Anticipant l’ampleur de la récession économique, la fédération avait déjà demandé le 19 mars dernier une aide d’urgence aux compagnies aériennes de 200 milliards de dollars (180 milliards d’euros).

Leave a Reply