INTERNATIONAL

Iran : Arrivé de matériel médical européen et contournement des sanctions

L’Allemagne a annoncé avoir avec la France et le Royaume-Uni utilisé pour la première fois le système de troc Instex pour livrer à l’Iran du matériel sans toutefois s’exposer aux sanctions américaines. L’Europe a activé pour la première fois le mécanisme de troc Instex pour livrer du matériel médical à l’Iran, lourdement frappé par le Covid-19 sans s’exposer aux sanctions américaines, ont annoncé le 31 mars Berlin et Paris. «La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni confirment qu’Instex a mené avec succès sa première transaction et permis ainsi l’exportation de matériel médical d’Europe vers l’Iran», a déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères dans un communiqué.
«Instex va travailler sur d’autres transactions» avec l’Iran et «continuer de développer ce mécanisme», a ajouté la diplomatie allemande sans plus de précisions. Téhéran a signalé, le 14 mars, avoir reçu des équipements médicaux ou une aide financière de nombreux pays dont l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne et salué les «amis» dans l’épreuve. La pandémie de coronavirus touche désormais selon les chiffres officiels du pays plus de 40 000 personnes et a fait 2 757 morts en Iran.

Du matériel non lié à l’épidémie de Covid-19

Le matériel livré via Instex n’est pas lié au Covid-19, a toutefois précisé une source européenne, en notant que la transaction était dans les tuyaux depuis décembre, soit avant la propagation du coronavirus. L’identité des fournisseurs n’a pas, à leur demande, été dévoilée la nature exacte du type de biens fournis. L’économie iranienne pâtit fortement des sanctions édictées par Washington, qui peuvent frapper toute banque ou entreprise commerçant avec Téhéran, y compris non américaine, dès lors qu’elle opère en dollars ou exerce des activités aux Etats-Unis.

Leave a Reply