ORAN

Après le report des JM-2021 : Oran préparera l’événement sans pression

M.A.J

Le report des Jeux Méditerranéens d’Oran décidé par le ministère de la jeunesse et des sports après que la date des JO de Tokyo ait été également recalée, est désormais l’occasion pour les préparatifs sans précipitation de ce rendez-vous qui se tiendra désormais en 2022. Sur le terrain, Oran n’était pas tout à fait prête en dépit des efforts fournis par les responsables locaux sur instruction des hautes autorités de l’Etat, qui ont mis le paquet pour relancer plusieurs chantiers entrant dans le cadre de ces jeux, et qui étaient en stand-by, faute de ressources financières. Le stade olympique à lui seul, a été un casse-tête pour les organisateurs, qui, malgré la pression mise sur la société chinoise chargée des travaux, ont la date de la réception du projet recalée à plusieurs reprises. La même chose pour le village et le complexe olympique qui trainent le pas encore. Concernant les autres infrastructures sportives où la wilaya mène une vaste opération de réhabilitation, le constat et aussi amer que le stade olympique de Belgaid. Le palais des sports et la piscine de M’dina J’dida sont toujours un chantier ouvert, alors que le stade Ahmed Zabana dont on songe de revêtir en gazon naturel, n’a toujours pas été concerné par ces préparatifs, seul l’écran sera installé dans les prochaines semaines, après le lancement d’un appel d’offres de la DJS. Côté infrastructure de base, la ville qui, certes n’a pas de problème d’accueil, avec un parc hôtelier digne d’une grande ville, n’a pas achevé la réhabilitation du réseau routier qui ne cesse de détériorer, sans parler de l’extension du tramway vers Belgaid et l’aéroport Ahmed Ben Bella, dont le sort reste flou sans budget de l’Etat, contrairement à ceux d’Alger et Constantine qui eux, ont été financés pour l’extension de lignes.
C’est donc toute une série de chantier qui n’est pas encore achevée, ce report permettra aux organisateurs de prendre leur temps, et réfléchir aux solutions tout en évitant les couacs du passé. Avec le coronavirus, et la chute drastique des cours du pétrole, la situation économique du pays n’est au top, dernièrement, le Président Tebboune a donné des instructions aux différents ministères afin de limiter les dépenses, pour faire face à cette crise. Du coup, l’aide de l’Etat qui mise beaucoup sur ces jeux pour revenir à la scène internationale avec une meilleure image, fera avancer beaucoup de projet, sans cela, Oran n’arrivera jamais à être prête pour ce rendez-vous. Ce report sera à l’avis de tous les observateurs une chance pour reculer et mieux sauter.

Leave a Reply