MONDE ARABE

139.000 t de poissons congelés exportés illégalement par le Maroc en 2019

Les quantités de poissons congelés en provenance du Sahara Occidental, exportés illégalement par le Maroc en 2019, avoisinent les 139.000 tonnes pour un montant de 100 millions de dollars, révèle un nouveau rapport l’Observatoire Western Sahara Ressources Ressources Watch (WSRW).
« D’après ce que WSRW a pu établir, 23 transbordements sur 19 navires frigorifiques différents ont eu lieu dans les eaux près de Dakhla » ville du Sahara occidental occupée, « au cours de l’année civile 2019 », indique l’observatoire.
L’estimation la plus prudente de WSRW de la valeur de cette quantité de poisson congelé en utilisant le prix mondial des sardines comme point de référence la situe à environ 100 millions de dollars.
Le volume observé en 2019 est presque similaire à ce que WSRW avait observé l’année précédente.
En 2018, WSRW indique avoir constaté 25 cas de transbordements de poissons sahraouis sur un navire frigorifique dans le même ancrage de Dakhla, impliquant navires frigorifiques (reefer en anglais). La quantité a été estimée à environ 150.000 tonnes.

Pour la première fois, WSRW présente des chiffres agrégés des transbordements reçus par ces navires frigo dans la zone de mouillage au large de la ville de pêcheurs de Dakhla, située le long de la côte médiane du Sahara Occidental.
Un transbordement en mer, c’est le transfert d’une cargaison d’un bateau à un autre, dans ce cas d’un navire de pêche vers un frigorifique.
La pratique des transbordements au large de Dakhla dure depuis des décennies. La zone où les transbordements ont lieu est aussi appelée « Lasarka ».
Les destinations d’exportation sont principalement des pays africains: Côte d’Ivoire (Abidjan), Nigéria (Lagos / Warri / Port Harcourt / Bonny), Ghana (Tema), Togo (Lomé), Bénin (Cotonou), République Démocratique du Congo (Boma) et Maroc (Agadir).

Leave a Reply

Theme by Anders Norén