A la UNE

Approvisionnement en produits alimentaires : Les assurances du ministre de l’Agriculture

Devant l’inquiétude manifestée au sein de ménages confrontés à la difficulté de s’approvisionner en certains produits alimentaires de base et des prix excessifs affichés par des vendeurs indélicats, le ministre de l’Agriculture Chérif Omari a affirmé que le pays dispose des quantités suffisantes pour répondre à tous les besoins et au-delà.
Intervenant, ce mardi matin, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne,il a indiqué qu’en vue d’endiguer les comportements spéculatifs de producteurs et autres détaillants indélicats, le Conseil supérieur de sécurité a été amené à prendre des mesures sévères à l’encontre de tous ceux de qui s’adonneraient à des dépassements, ajoutant que les services de police sont à pied d’œuvre pour faire appliquer la loi.
Il a invité, par ailleurs, la population à ne pas s’affoler outre mesure, assurant que l’Algérie, en dehors des stocks alimentaires stratégiques, dispose de quantités importantes de produits agricoles parmi lesquelles il mentionne les semoules, farines, produits laitiers et viandes, mais aussi les légumes et les fruits.
Se voulant plus rassurant encore, il a signalé que la campagne des moissons a débuté dans régions sud du pays laquelle, souligne-t-il, s’annonce des plus prometteuses, ajoutant qu’à l’effet de répondre à tous les besoins de consommation, les capacités de trituration de céréales ont été fortement améliorées.
Le ministre a annoncé également que des efforts ont été entrepris, dés le début de la pandémie du coronavirus pour améliorer davantage encore l’approvisionnement régulier en produits alimentaires de base, de toutes les régions reculées.

Le secteur agricole contribue à hauteur de 12 % au PIB national

Omari, a déclaré aussi que le secteur agricole « a représenté plus de 12% du produit intérieur brut (PIB) durant l’année écoulée 2019.
Le ministre, a indiqué que la contribution du secteur agricole à l’économie nationale en termes de production et sa valeur ajoutée dans le produit intérieur brut dépassent 12%, le ministre a précisé par ailleurs que la production du secteur agricole a représenté plus 3500 milliards de dinars, soit l’équivalent de 29,1 milliards de dollars environ, ce qui place l’Algérie au premier rang des pays africains ».
M. Omari a annoncé également que les stocks stratégiques de produits de large consommation étaient largement disponibles, précisant que la récolte de cette année sera équivalente à celle de l’année passée, soit 59.000 tonnes de blés.

Leave a Reply