A la UNE

Discours de haine : Le Mouvement El Islah salue la décision du président de la République

Le parti Mouvement El Islah a salué, lundi dans un communiqué, l’instruction donnée par le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune au Premier ministre Abdelaziz Djerad pour l’élaboration d’un projet de loi criminalisant toutes formes de racisme, de régionalisme et du discours de haine.
Affichant sa disponibilité à contribuer à ce projet, le Mouvement El Islah a rappelé ses propositions au sujet du dossier des libertés en général, notamment « le traitement plus rigoureux des délits d’apologie du racisme et d’incitation aux actes condamnables à caractère régionaliste », précise la même source.
A ce propos, le parti a déploré « des atteintes à la vie privée en violation des dispositions juridiques et morales, notamment sur les réseaux sociaux, sous prétexte de la liberté d’expression garantie par la constitution ».
Appelant à la nécessité de « définir rapidement et avec précision les notions et la terminologie, à travers une législation qui « clarifie les choses, assainit le dossier des libertés de toutes les manifestations racistes et criminalise expressément leurs auteurs », le Mouvement El Islah a estimé que « ces pratiques qui riment avec des plans et les complots ourdis contre les constantes de la patrie visent nos valeurs morales et nos principes nationaux immuables ».
« Ces pratiques se nourrissent du discours d’incitation à la haine entretenu par certaine parties et face auquel il ne faut pas se taire », a estimé le Mouvement El Islah qui souligne la différence entre les impératifs de la liberté et de la responsabilité au regard des pratiques de ces parties qui agissent sous « le couvert des libertés », d’où « une confusion de concepts chez certains et une audace inédite à s’attaquer aux symboles sacrés, constantes et valeurs, voire même à la dignité humaine ».
En conclusion, le Mouvement El Islah a appelé à « un éveil collectif pour remettre de l’ordre dans le cadre du respect de la Constitution et des lois de la République », ajoute la même source.

Leave a Reply