MONDE ARABE

Irak : Tirs de roquettes près de l’ambassade américaine et sur une base militaire, pas de victime

Des tirs de roquettes ont eu lieu dans l’utrasécurisée Zone verte de Bagdad, où se situe notamment l’ambassade des Etats-Unis, et sur une base militaire au nord de la capitale irakienne. Aucune victime n’est à déplorer. Deux attaques ont visé quasi-simultanément la Zone verte de Bagdad et une base aérienne irakienne abritant des soldats américains au nord de la capitale, ont indiqué, ce 4 janvier, des responsables des services de sécurité. Deux obus de mortier ont ainsi été tirés aux abords de l’ambassade des Etats-Unis dans la Zone verte, qui abrite des bâtiments gouvernementaux et des missions étrangères, selon des informations rapportées par l’AFP. Dans le même temps, à moins d’une centaine de kilomètres plus au nord, deux roquettes Katioucha se sont abattues sur la base aérienne de Balad, immense base irakienne qui accueille des soldats et des avions américains, ont indiqué des sources de sécurité sur place. Selon le commandement militaire irakien, il n’y a eu aucune victime lors de ces deux attaques.
Les Etats-Unis ont déployé des soldats supplémentaires pour protéger leur chancellerie alors que le sentiment anti-américain, attisé par les pro-Iran, a flambé en Irak avec l’assassinat à Bagdad du puissant général iranien Qassem Soleimani et de l’homme de l’Iran à Bagdad Abou Mehdi al-Mouhandis. Téhéran a promis «une dure vengeance au bon endroit et au bon moment», afin de compenser la mort de Qassem Soleimani.

Leave a Reply