INTERNATIONAL

Assassinat de Soleimani : L’Iran promet de « punir » les Etats-Unis

Le corps des Gardiens de la révolution islamique a choisi 35 cibles américaines qu’ils peuvent frapper en réaction à la mort du commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution, Qassem Soleimani, relate l’agence de presse Tasnim qui reprend les propos du général iranien Gholamali Abuhamzeh.
« L’Iran punira les Américains où qu’ils se trouvent pour le meurtre du général Qassem Soleimani », a déclaré le général Gholamali Abuhamzeh, commandant des Gardiens de la révolution islamique pour la province de Kerman, cité par l’agence de presse iranienne Tasnim.
« L’Iran a identifié depuis longtemps des cibles américaines importantes dans la région. Quelque 35 cibles américaines, ainsi que Tel Aviv sont à notre portée », a indiqué M.Abuhamzeh. Les Pasdaran pourraient notamment attaquer les navires traversant le détroit d’Ormuz, selon lui.
« Le détroit d’Ormuz est un point vital pour l’Occident et de nombreux destroyers et navires de guerres américains passent par-là », a-t-il rappelé.
Le général a par ailleurs estimé que l’attaque contre le général Soleimani était « la plus grande erreur stratégique » commise par les Etats-Unis en 40 ans de relations tendues avec l’Iran.
Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la révolution, a été tué dans une frappe aérienne à Baghdad, dans la nuit du 2 au 3 janvier, sur ordre du Président Donald Trump en personne, selon le Pentagone.
Dans un courrier envoyé samedi au secrétaire général de l’Onu et au Conseil de sécurité des Nations unies, l’Iran a déclaré qu’il se réservait le droit à l’autodéfense après la mort du général Soleimani.
Le représentant permanent de l’Iran auprès de l’Onu, Majid Takht Ravanchi, avait précédemment comparé le meurtre du commandant Qassem Soleimani à une déclaration de guerre.
Le guide suprême iranien, Ali Khamenei, et le Président iranien, Hassan Rohani, ont promis de venger la mort du général Soleimani.
A l’exception d’Israël, qui a apporté son soutien aux Etats-Unis, la majorité des dirigeants mondiaux, notamment les Européens, ont fait part de leur inquiétude après cette attaque, appelant à « la retenue » et à la « désescalade.


Cérémonie d’adieu au général iranien Qassem Soleimani à Mechhed, en Iran

Le corps du général iranien Qassem Soleimani, chef de la force al-Qods, arrive dans la ville iranienne de Mechhed, en Iran, pour une cérémonie d’adieu. Ce dernier a été tué dans le bombardement de l’aéroport de Bagdad, en Irak, mené par Washington.

Leave a Reply