ORAN

L’opération n’aura aucun impact sur le prix du pain : Des sachets en papier pour près de 600 boulanges à Oran

M.A.J

Dans le cadre de l’opération nationale d’élimination des sacs en plastique des boulangeries, comme un premier pas vers la généralisation sur les autres produits, près de 600 boulanges à Oran seront concernées. Ce chiffre pourra être revu à la hausse dès le deuxième trimestre de l’année 2020, lorsque l’initiative lancée par le président Tebboune, entrera dans sa deuxième phase. Au niveau national, quelque 100.000 sacs en papier seront distribués, durant les trois prochains mois, aux boulangers à travers le pays. Le président de la Fédération nationale des boulangers (FNB), Youcef Kalafat, a fait état de la production, dans un premier temps, de pas moins de 100.000 sacs en papier pour les distribuer aux 7.200 boulangeries à travers le pays », et ce en vue d’éradiquer le phénomène d’utilisation des sacs plastiques pour l’emballage des produits de large consommation, notamment le pain. La FNB prendra en charge la distribution de ces sacs en s’appuyant à ses bureaux à travers les 48 wilayas pour la coordination avec les propriétaires des camions de distribution de la farine, a-t-il expliqué. Concernant les quantités à distribuer à travers chaque wilaya, M. Kalfat a précisé que la FNB prendra en compte le nombre des boulangeries dans chaque wilaya pour déterminer les quotas, rappelant que la wilaya d’Alger occupe la première place au niveau national avec 630 boulangeries, suivie d’Oran avec près de 600 boulangeries puis El-Oued avec 370 boulangeries. Pour ce qui est des wilayas isolées, notamment dans le Sud, M. Kalafat a fait savoir que les sacs en papier seront déposés au niveau des minoteries centrales. Par ailleurs, M. Kalafat a indiqué que l’utilisation des sacs en papier n’aura aucun impact sur le prix du pain d’autant que ces sacs seront « offerts à titre gracieux », aussi bien aux boulangers qu’aux citoyens. Concernant la formule de financement de ce projet, il a fait savoir que le Groupe TONIC s’est dit prêt à produire ces sacs, pour peu que les coûts de production soient assurés par d’autres opérateurs économiques à l’image des propriétaires de minoteries et les importateurs de la levure boulangère. A ce propos, M. Kalfat a déclaré que trois (03) sociétés de production ont affiché leur disponibilité à financer ces sacs en papier à la condition les boulangers s’engagent à l’utilisation de la matière première qu’elles produisent ». Un boulanger consacre au quotidien 1.400 DA à l’achat des sacs en plastique, hors dépenses afférentes, et sans parler de leur mauvaise qualité et de leur nocivité pour la santé et l’environnement, a-t-il ajouté.

Leave a Reply