INTERNATIONAL

France : Le mouvement social contre les retraites est désormais aussi long que celui de 1995

Le conflit social contre le projet de retraite par points où «tout le monde sera gagnant», est déjà aussi long qui celui qui a fait reculer Alain Juppé il y a 25 ans. Il pourrait même éclipser le record de l’hiver 1986/87. L’ombre de 1995 plane au 22e jour de mobilisation contre le projet de réforme des retraites. Le conflit avait alors duré autant de jours, entre le 24 novembre et le 15 décembre, notamment contre les régimes de retraites des fonctionnaires et des agents de services publics, que le gouvernement d’Alain Juppé a fini par abandonner.

Vingt-quatre ans plus tard, aucune issue n’apparaît, avec un gouvernement qui semble déterminé à imposer un système de retraite par points avec un âge de départ pivot à 64 ans. Les syndicats, maintiennent leur action, même si le taux de grévistes continue de s’éroder jeudi à la SNCF (9,6% en général, et 42,1% chez les conducteurs contre 49,3% mardi). Leur mot d’ordre «tout le monde y perdra» est une réponse au «Tout le monde sera gagnant» martelé face aux caméras de TF1 le 11 décembre par le Premier ministre Edouard Philippe. Contrairement aux vœux du président Emmanuel Macron, aucune trêve n’a été concédée pour Noël par les syndicats. Blocages de bus, coupures d’électricité, raffineries à l’arrêt, déjeuners «festifs», représentation du Lac des Cygnes sur le parvis de l’Opéra de Paris par des danseuses en grève… Les syndicats ont multiplié les initiatives un peu partout en France. Le lendemain de Noël, la circulation des trains devait rester «très perturbée» selon la SNCF avec un TGV sur deux, un Transilien sur 5 et 4 TER sur 10 ainsi qu’un Intercités sur 4. La SNCF a toutefois assuré que «tous les trains ouverts à la réservation sur oui.sncf, jusqu’au 29 décembre inclus, [étaient] garantis de circuler». En région parisienne, seules les lignes automatiques 1 et 14, ainsi qu’Orlyval, fonctionnent normalement. Les RER A et B ne circulent qu’aux heures de pointe. En revanche la circulation des tramways est proche de la normale. Ce 28 décembre d’autres actions sont prévues dans tout le pays.

Manifestations et journées de grève prévues jusqu’au 9 janvier

Le collectif SOS Retraite, qui regroupe des professions libérales disposant de régimes autonomes, appelle aussi à la grève le 3 janvier. Dans leurs rangs, toutefois quatre syndicats d’hôtesses et stewards ont suspendu leur appel après avoir obtenu des garanties de l’exécutif. Le syndicat des pilotes SNPL pourrait faire de même. La CGT, Force ouvrière, la FSU et Solidaires, de même que des organisations de jeunesse appellent à un autre temps fort le 9 janvier avec une nouvelle journée de grèves et manifestations interprofessionnelles. Le conflit semble bien parti pour dépasser le record de 28 jours atteint en 1986/87 à la SNCF, également sans trêve de Noël, pour la défense des salaires et les conditions de travail.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/economie/69506-mouvement-social-contre-retraites-est-desormais-aussi-long-1995

Leave a Reply