MONDE ARABE

Syrie : Un poste d’observation turc encerclé par les forces du régime à Idleb

Après plusieurs jours de combats meurtriers et de bombardements, les forces du régime syrien ont progressé à Idleb, encerclant, lundi, un poste d’observation turc, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Malgré un cessez-le-feu annoncé fin août par Moscou, plus de 280 civils ont péri depuis cette date.

Regain de tension en Syrie

Les forces du régime de Damas ont encerclé, lundi 23 décembre, un poste d’observation turc dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest du pays, après avoir repris du terrain ces derniers jours aux jihadistes et rebelles dans la région, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
« Les forces du régime ont encerclé le poste d’observation turc d’Al-Surman après avoir reconquis plusieurs villes et villages » près de la ville-clé de Maaret al-Noomane, dans le sud-est de la province d’Idleb, a précisé le directeur de l’ONG Rami Abdel Rahmane.
L’armée turque est déployée sur 12 postes d’observation dans la région d’Idleb en vertu d’un accord conclu en septembre 2018 entre Moscou, allié du régime syrien, et Ankara, parrain des rebelles, pour éviter une offensive du pouvoir de Damas contre la région.

Une « zone démilitarisée »

L’accord prévoyait la mise en place d’une « zone démilitarisée », de 15 à 20 kilomètres de large, pour séparer les zones gouvernementales des territoires rebelles et jihadistes, dans la province d’Idleb, mais aussi les régions voisines d’Alep, Hama et Lattaquié.
L’accord a offert un peu de répit à l’ultime grand bastion rebelle et jihadiste de Syrie, dominé par Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche d’Al-Qaïda) et où vivent trois millions de personnes. Mais il n’a pas empêché une offensive d’envergure de l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, entre fin avril et fin août dans la région, au cours de laquelle un millier de civils ont été tués, selon l’OSDH, et 400 000 personnes déplacées, d’après l’ONU.
Plus de 280 civils morts
Malgré un cessez-le-feu annoncé fin août par Moscou, les raids se sont intensifiés ces dernières semaines, entraînant le déplacement de dizaines de milliers de civils. Plus de 280 civils ont également péri depuis cette date.
Depuis jeudi, les forces du régime progressent sur le terrain et ont repris le contrôle de dizaines de villes et villages aux alentours de la ville-clé de Maaret al-Noomane, selon l’OSDH. Les localités de Jarjanaz et d’Al-Surman font partie de celles reprises lundi par le régime, selon l’ONG.
Le poste d’observation turc d’Al-Surman est le deuxième à être encerclé par les forces du régime en quelques mois : depuis août, celui de la localité de Morek, dans le nord de la province de Hama, est encerclé et des forces turques s’y trouvent toujours.

Leave a Reply