REGION

El Bayadh Valorisation du patrimoine national : Un trésor pour les chercheurs

L’importance de la préservation et de la valorisation du patrimoine matériel et immatériel est souvent souligné dans la wilaya d’El-Bayadh, par des chercheures et universitaires et même nombre d’assotions locales et régionales pour le sauvegarde du patrimoine.

Les universitaires et archéologues, mettent l’accent sur l’adoption de mécanismes de conservation du patrimoine, matériel et immatériel, que renferment plusieurs régions du pays, la valorisation de ce produit, un des segments du tourisme appelés à renforcer les ressources économiques nationales. Dans cette perspective, les représentants du secteur de la culture évoquent les efforts «louables» du centre national des manuscrits, crée en 2006 à Adrar, qui a contribué à la collecte de près de 58 khizanate (bibliothèques de particuliers) renfermant un nombre inestimable de manuscrits versés dans différents domaines de la science et du savoir, à la numérisation de 142 manuscrits et à la collecte de 4.089 manuscrits numérisés. Selon l’intervenant, ce legs en manuscrits revêt une grande importance académique et historique, car il constitue un trésor pour les chercheurs de différentes régions du pays et de l’étranger, eu égard à sa valeur historique, en cas de valorisation et de vulgarisation. Les mécanismes de préparation des dossiers de classement des sites archéologiques, les procédures ponctuant cette opération, la protection réglementaire prévue par la législation algérienne à travers la loi 98/04 du 15 juillet 1998 portant conservation du patrimoine culturel national, est le pilier du processus de sauvegarde tant espéré.

Leave a Reply