SPORTS

Ligue 1 (Aller) : Suspense entier pour le champion d’automne, le tenant du titre en difficulté

La phase aller du championnat de Ligue 1 de football a baissé rideau ce samedi sans pour autant livrer tous ses verdicts, avec pas moins de huit matchs en retard à disputer, dont celui déterminant pour le titre honorifique de champion d’automne.
Auteur d’un seul point sur six possibles, le leader du championnat, le CR Belouizdad (29 pts) a marqué le pas, ce qui a permis à son poursuivant direct le MC Alger (2e, 27 pts), vainqueur samedi en déplacement face au CS Constantine (3-2) de réduire l’écart à deux unités, et surtout prétendre à être champion d’automne, en cas de victoire à domicile face à l’ES Sétif, en mise à jour de la 14e journée.
Tout s’est relancé en tête du tableau, alors que le Chabab pouvait aisément sceller son sort s’il avait remporté son match à la maison face au MC Oran (1-1). De son côté, le « Doyen » a renoué avec la victoire qui le fuyait depuis la 10e journée.
Avec un bilan de 8 victoires, 5 nuls et 2 défaites seulement, le CRB a récolté 29 unités en 15 matchs, soit quatre de moins par rapport au champion sortant l’USM Alger, lors du précédent exercice à ce même stade de la compétition.
Le CRB a marqué 19 buts (3e meilleure attaque), tout en encaissant 11 (2e meilleure défense). Les « stats » réalisées par les « Rouge et Blanc » ne plaident pas en leur faveur, ce qui a permis au MCA de les menacer sérieusement.
La meilleure attaque de la phase aller est celle du MCA avec 24 buts, dont six sur tapis vert avec des victoires 3-0, alors que l’arrière-garde reste le maillon faible avec 16 buts encaissés (7e plus mauvaise défense).
Le champion sortant, l’USM Alger, provisoirement 10e au classement (17 pts) mais avec trois matchs en retard, est en train de réaliser une première partie de saison laborieuse, lui qui est confronté depuis l’intersaison à une crise financière sans précédent.
Sur les plans des statistiques, les Algérois ont inscrit 15 buts en 12 matchs, contre 14 encaissés. Le défenseur Mohamed Rabie Meftah est le meilleur buteur de son équipe avec 5 réalisations, faisant mieux que les attaquants dans ce registre.

L’USM Bel-Abbès déjoue les pronostics, des déceptions à la pelle

Alors qu’elle avait frôlé la relégation la saison dernière, l’USM Bel-Abbès a déjoué les pronostics en se classant provisoirement à la 3e place, derrière le CRB et le MCA, et avec de surcroît un match en retard à disputer à Alger face au Paradou AC.
L’USMBA compte 7 victoires pour 6 défaites et un match nul. Sur l’ensemble des 17 buts inscrits, 7 ont été marqués par l’attaquant Abdennour Belhocini, co-meilleur buteur du championnat en compagnie de Mohamed Amine Abid (CS Constantine) et Mohamed Tiaïba (AS Aïn M’lila).
La JS Kabylie (4e, 21 pts) reste dans le rythme du précédent exercice quand elle avait terminé vice-championne d’Algérie. Avec deux matchs en retard, les « Canaris » peuvent progresser dans le classement et même prétendre boucler cette phase aller au poste de dauphin en cas de carton plein.
Côté déceptions, l’ES Sétif (10e, 17 pts) a complètement raté cette première manche, réalisant une première partie de championnat en dents de scie avec un maigre bilan de 5 victoires, 2 nuls et 7 défaites. Le redressement semble toutefois amorcé avec deux victoires de suite et un match en retard chez le MCA.
La JS Saoura, 2e la saison dernière au terme de la phase aller, est en nette régression avec une triste 8e position (19 points) et reste sur un bilan négatif de cinq matchs sans victoire.
La formation de Béchar a été « trahie » par son attaque, la 3e plus mauvaise de Ligue 1 avec 11 buts inscrits en 15 matchs, alors que la défense s’est relativement bien comportée avec 13 buts encaissés.
Le NA Husseïn-Dey (13e, 15 pts) est en train de jouer avec le feu avec, jusque-là, un parcours décevant (3 victoires, 6 nuls, 6 défaites), se positionnant provisoirement un point au-dessus du premier relégable, le Paradou AC. Les saisons se suivent mais ne ressemblent pas pour le Nasria, 3e lors de la saison dernière à l’issue de la phase aller.
La PAC, auteur d’un parcours presque sans faute la saison dernière (3e), ne fait plus peur, notamment à Omar-Hamadi, avec un bilan de 4 victoires, 2 nuls et 5 défaites, mais peut espérer remonter la pente en comptant quatre matchs en retard et reste engagé en Coupe de la Confédération. Les joueurs de l’entraîneur portugais Francisco Alexandre Chalo ont marqué jusque-là 11 buts pour 12 encaissés.
Les trois promus en Ligue 1, l’ASO Chlef (12e, 16 pts), le NC Magra (14e, 15 pts) et l’US Biskra (16e, 14 pts), ont raté cette phase aller en se positionnant dans la deuxième partie du tableau et restent sérieusement menacés par le spectre de la relégation.
La formation de Chlef détient paradoxalement la meilleure défense avec 9 buts encaissés en 14 matchs, mais également la plus mauvaise attaque avec 7 buts seulement inscrits.
Le CRB est la meilleure équipe à domicile avec 17 points engrangés sur 21 possibles, alors que la plus mauvaise sur ses bases est le PAC (8 pts sur 18 possibles). En déplacement, le MCA est premier avec 16 points décrochés sur 24 possibles, alors que l’ESS et l’USB sont les plus mauvais en dehors de leurs bases (1 point sur 21 possibles).
Côté chiffres, 245 buts ont été marqués lors des 112 matchs disputés jusque-là (en attendant le déroulement des huit rencontres de mise à jour), soit une moyenne de 2,18 buts/match. La journée la plus prolifique est la 5e (31 réalisations), alors que 10 buts ont été marqués seulement lors de la 13e journée (moins trois matchs : PAC – CSC, ASO – USMA et JSK – MCO).
La compétition observera une trêve pour laisser place aux 1/32 de finale de Coupe d’Algérie prévus à partir de mercredi prochain.

Leave a Reply