MONDE ARABE

15e Congrès du Front Polisario : Poursuite des travaux et forte présence étrangère

Les travaux du 15e Congrès du Front Polisario « Chahid El-Boukhari Ahmed » se poursuivaient hier pour la quatrième journée consécutive, au lendemain de l’adoption des rapports moral et financier présenté par le secrétariat national du Front, marquant le bilan des activités entre les deux congrès.
Selon l’ordre du jour du Congrès prévu sur cinq jours (19-23 décembre), les travaux des trois comités électoraux installés samedi poursuivront les débats autour du Comité de la loi fondamentale, le Comité national de projet d’action, en plus du Comité des messages et recommandations.
Outre les séances de travaux continues, les assises du Front Polisario, qui se déroulent sur une partie libérée des territoires sahraouis, sont marquées par une forte présence de délégations étrangères, « ce qui illustre l’écho retentissant de la cause sahraouie à travers le monde entier », ont estimé des participants.
Pour le représentant du Front Polisario en France, Oubi Bouchraya Bachir, « une telle présence prouve que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) jouit de sa souveraineté totale sur une partie libérée du territoire national ».

Le président de la RASD, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a envoyé des lettres et des invitations à des pays notamment africains, en plus de la France et l’Espagne, imputant la responsabilité à ces deux pays européens sur la situation actuelle dans les territoires sahraouis occupés.
Plusieurs organisations et associations issues de plusieurs pays assistent également à ce Congrès en guise de solidarité avec le peuple du Sahara occidental occupé et la cause sahraouie inscrite au niveau de la quatrième commission de l’Onu, chargée de politiques spéciales et de décolonisation.
Dans ce contexte, une importante délégation algérienne est présente à Tifariti comprenant notamment le Groupe d’Amitié algéro-Sahara Occidental, qui représente aussi l’Assemblée Nationale (APN), des députés relevant de différentes formations politiques, en plus de sénateurs et de représentants de partis politiques.
La délégation algérienne, compte également en son sein, le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), outre des représentants de la société civile dont des associations et des mouvements solidaires avec la question sahraouie, en plus de l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA).
S’exprimant en marge des travaux du Congrès, plusieurs délégations ont réaffirmé leur volonté de continuer à soutenir le peuple sahraoui sans condition jusqu’à l’indépendance, ainsi que leur attachement aux idéaux de la paix et de la liberté.

Leave a Reply