REGION

Sidi Bel-Abbès : Des citoyens exaspérés ferment le siège de l’APC Sidi Dahou Zaïr

Des dizaines de citoyens mécontents ont fermé depuis quelques jours, le siège de l’APC de Sidi Dahou Zaïr, une commune située à la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Les protestataires y ont interdit tout accès, et continuent jusqu’à hier en masse dans leur sit-in, pour revendiquer l’intervention du premier responsable de wilaya, afin de pencher sur leurs doléances. Parmi elles ; l’ouverture d’une enquête sur les raisons derrières le retard accusé , dans la distribution du quota des logements sociaux locatifs fin prêts depuis des mois, les postulants à cette catégorie ont déclaré que les autorités compétentes prétextent à chaque fois, que le retard est du à des procédures inhérentes à l’opération, dont les études de cas lancées sur les personnes qui ont déposé leurs dossiers , pour déceler ceux qui ont les critères exigés, et en besoin pressant de relogement, ils diront ne pas être convaincus , et avouent être craintifs sur des dépassements qui peuvent avoir lieu dans l’octroi des logements LSL . Cependant, d’autres personnes demandent l’attribution d’enveloppes financières de 70 millions de centimes, dans le cadre de l’aide de l’Etat pour l’édification des bâtis ruraux, ils indiqueront, en ce sens, que leurs requêtes n’ont pas été prises en considération, depuis des années, malgré leurs doléances répétitives, et ajouteront qu’ils vivent des conditions de vie inextricables, à cause de la crise de logement. En outre, les postes de travail, ainsi qu’aux infrastructures sportives, ont été parmi les revendications des jeunes de la région, qui diront être éreintés du chômage, et du temps vide, ne trouvant pas où s’investir. La population de la commune de Sidi Dahou Zaïr, demande aussi des programmes pour l’aménagement urbain, au niveau du chef-lieu de commune, et pour les autres localités adjacentes, ainsi qu’à des programmes pour l’extension de l’éclairage public. Les protestataires exigent, en parallèle, des solutions concrètes pour renforcer le transport scolaire, et celui en commun, et d’apporter aux investisseurs qui veulent intégrer ce domaine toutes les facilités, sachant qu’il connait un exode des transporteurs enregistré d’une année à une autre, ont-ils affirmé.

Abderrahmane.G

Leave a Reply